•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andreescu c. Williams : une jeune étoile affronte une légende en finale de la Coupe Rogers

Deux joueuses de tennis en train de crier lors d'un match dans un montage photo.

C’est la première fois que Bianca Andreescu (à gauche) et Serena Williams (à droite) vont croiser le fer sur un court.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn/ Nathan Denette

Radio-Canada

La Canadienne Bianca Andreescu affronte dimanche l’Américaine Serena Williams en finale de la Coupe Rogers à Toronto. L'Ontarienne de 19 ans est la première Canadienne à atteindre le match ultime de la Coupe Rogers en 50 ans.

C’est la première fois que les deux joueuses croisent le fer sur un court de tennis.

Peu importe qui sera mon adversaire, je serai prête. Attention!, avait lancé samedi en riant Bianca Andreescu, quelques heures avant de connaître son adversaire en finale.

Après la victoire d'Andreescu contre l’Américaine Sofia Kenin en deux manches de 6-4 et 7-6, (7/5) samedi, Serena Williams a à son tour remporté sa demi-finale contre la Tchèque Marie Bouzkova 1-6, 6-3, 6-3.

Bianca Andreescu en train de frapper une balle en coup droit lors d'un match.

Bianca Andreescu est 27e joueuse mondiale tandis que Serena Williams est 10e au classement.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

« J'ai vu jouer Serena tellement de fois [...] Ce serait un honneur de partager le court avec elle, a confié Andreescu avant la victoire de son adversaire. Mais quand j’y serai, je n'aurai peur de rien. »

Ce sera certainement une expérience incroyable de jouer contre une légende 23 fois championne de tournois du grand chelem.

Bianca Andreescu

Si elle l'emporte en finale, Andreescu deviendrait la première Canadienne à remporter la Coupe Rogers (alors l'Omnium canadien) depuis Faye Urban, en 1969. Ce serait son deuxième titre sur le circuit de la WTA cette année, après celui d'Indian Wells, en mars.

« C’est sûr que j’ai une certaine pression, a confié la jeune joueuse qui ne s’attendait pas à être en finale. Mais je n’ai vraiment rien à perdre. »

Je vais juste essayer de rester dans le moment présent, je sais que beaucoup de pensées vont me traverser l'esprit, mais j'espère pouvoir aller jusqu'au bout.

Bianca Andreescu
Serena Williams en train de frapper une balle lors d'un match sur un revers.

Serena Williams s'est imposée en demi-finales de la Coupe Rogers contre la Tchèque Marie Bouzkova 1-6, 6-3, 6-3.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Quelques minutes après sa victoire en demi-finales, Serena Williams a confié avoir « hâte » de jouer contre Bianca Andreescu, une joueuse qui est apparue sur [son] radar lorsqu’elle a battu [sa sœur] Venus, a-t-elle déclaré plus tard en conférence de presse.

La Canadienne avait effectivement créé la surprise en janvier en éliminant Venus Williams du tournoi de la Classique de tennis ASB d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Bien que la Canadienne n’ait pas beaucoup joué ces derniers mois en raison de sa blessure à l’épaule, Serena Williams ne semble pas sous-estimer son adversaire. Elle n’a pas beaucoup joué, mais elle a beaucoup gagné, alors elle s’est très bien débrouillée, a-t-elle souligné.

Serena prête à jouer en terrain hostile

L'Américaine est également consciente que la foule sera probablement contre elle, puisque Andreescu, qui vient de Mississauga, joue presque chez elle à Toronto.

« Je pense que la foule sera évidemment derrière [Bianca], a-t-elle déclaré, mais il ne s’agit pas de ça, c’est une question d’aller sur le terrain et de jouer un excellent tennis. »

Heureusement, j’ai croisé des foules difficiles dans ma carrière, donc j’espère que je m’y ferai.

Serena Williams

Déjouer une joueuse puissante

Sylvain Bruneau avec une casquette rouge à l'extérieur du stade de la Coupe Rogers à Toronto.

L'entraîneur de Bianca Andreescu, Sylvain Bruneau, ne s'attendait pas à ce que sa joueuse se rende jusqu'en finale alors qu'elle se remet tout juste d'une blessure.

Photo : Radio-Canada

L’entraîneur de Bianca Andreescu, Sylvain Bruneau, estime que Serena Williams s’est très bien préparée pour le tournoi de Toronto.

Elle joue très bien, elle sert très bien, j’ai vu sur le terrain à quel point elle veut aller chercher les matchs, a-t-il expliqué.

C’est une joueuse très puissante, alors Bianca va devoir la déplacer, varier le jeu.

Sylvain Bruneau, entraîneur de Bianca Andreescu

La Coupe Rogers est le premier tournoi d'Andreescu depuis Roland-Garros, en mai. Une blessure à l'épaule droite l'avait tenue à l'écart du jeu du tournoi de Miami, en mars, jusqu'aux Internationaux de France, mais elle avait à nouveau déclaré forfait au deuxième tour.

Honnêtement, c'était imprévisible qu’elle arrive à se rendre en finale pour ce tournoi-là. Après tout ce qu’elle a vécu lors des quatre derniers mois, ça montre à quel point elle a une grande, grande force en elle, a confié son entraîneur.

La finale féminine de la Coupe Rogers est prévue à 13 h 30 (HAE) à Toronto.

Du côté des hommes, le Russe Daniil Medvedev affrontera en finale l'Espagnol Rafael Nadal à 16 h (HAE) à Montréal.

Toronto

Tennis