•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs endroits où avoir la tête dans les étoiles dans l'Est

Une pluie de météores des Perséides sur Starfest, une fête des étoiles qui se tient chaque année en août dans le sud-ouest de l’Ontario.

Cette année, les Perséides culmineront du 12 au 13 août.

Photo : Malcolm Park

Radio-Canada

C’est dans la nuit de lundi à mardi que les Perséides pourront être observées à leur zénith. Et les possibilités sont nombreuses dans l’Est-du-Québec pour les observer cette fin de semaine.

Au Bas-Saint-Laurent, l’Observatoire ASTER à Saint-Louis-du-Ha! Ha! invite les citoyens à visiter ses installations, et à observer le ciel à partir du terrain du Club de golf de la Vallée du Témiscouata.

Un bâtiment en bois est surmonté d'un dôme.

L'Observatoire ASTER à Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Photo : Radio-Canada

Une programmation spéciale a été planifiée jusqu’à dimanche, dans un objectif de vulgarisation scientifique.

Les jeunes sont dans un milieu où l'imagination, c'est ce qu'on travaille beaucoup. Ils ne sont pas dans la boîte, pris avec des conventions et des croyances. Ce que les parents ne font pas souvent maintenant. Quand ils sont ensemble, c'est vraiment grandiose parce qu'on voit l'émerveillement dans les yeux des parents vis-à-vis leurs enfants, explique l’astronome amateur à l’Observatoire ASTER, Marc-André Paradis.

Il y a sûrement beaucoup d'étoiles filantes à voir encore d'ici la fin août, faut regarder vers le ciel, tout simplement !

Marc-André Paradis, astronome amateur à l’Observatoire ASTER
Marc-André Paradis répond aux questions d'une journaliste.

Marc-André Paradis, astronome amateur à l'Observatoire ASTER

Photo : Radio-Canada

Sur la Côte-Nord, le Parc nature de Pointes-aux-Outardes propose des soirées d'astronomie samedi et dimanche, sous réservation. À partir de 21 h, le parc propose des activités d'interprétation et d'observation, si la météo le permet.

La présence de la lune pourrait gêner l'observation des petites étoiles filantes, mais le responsable du Club d’astronomie du Parc nature Frédéric Bénichou a bon espoir de voir plus d'une cinquantaine d'étoiles filantes à l'heure si le ciel est dégagé.

Si vous voulez voir des étoiles, éteignez les lumières. Partez loin de la ville, c'est à dire une quinzaine de kilomètres de la ville. Essayez d'aller dans un endroit obscur, le plus obscur possible, et attendez. Les yeux, ça prend à peu près 45 minutes avant qu'ils puissent s'adapter à l'obscurité. Au bout de 45 minutes, le ciel s'offre à vous, raconte Frédéric Bénichou.

Daniel Lavoie pose en compagnie du nouveau téléscope installé dans un caisson de bois.

L'un des responsables du Club, Daniel Lavoie, montre le nouveau téléscope du Club d'astronomie du Parc nature de Pointe-aux-Outardes.

Photo : Radio-Canada / Madeleine Ross

En Gaspésie, il est possible de grimper sur la plateforme suspendue du Géoparc de Percé pour observer les étoiles filantes jusqu’au 18 août. La responsable scientifique du Géoparc, Isabelle Cyr-Parent, soutient que l’endroit est idéal en raison du peu de pollution lumineuse.

On est en altitude, donc on a la vue sur Percé et notre fameux rocher. [...] On n’a pas tout à fait 360 degrés, mais c’est très impressionnant.

Isabelle Cyr-Parent, responsable scientifique du Géoparc de Percé
La plateforme vitrée du Géoparc de Percé

La plateforme vitrée du Géoparc de Percé

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Dans le cadre de son virage éducatif, le Géoparc a bonifié son offre d’activités scientifiques. La Semaine de la culture scientifique sera entre autres présentée du 19 au 21 septembre.

Avec la collaboration de Maya Arseneau

Bas-Saint-Laurent

Astronomie