•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'histoire acadienne en vedette au 33e Concours de châteaux de sable des Îles

Les origines acadiennes de plusieurs Madelinots étaient à l'honneur dans les sculptures cette année.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Plus de 20 000 personnes sont attendues sur la plage de Sandy Hook, aux Îles-de-la-Madeleine, pour admirer les sculptures du 33e Concours de châteaux de sable.

Au total, 36 équipes des quatre coins de la province créent des oeuvres sur le thème « Nos origines ».

Les membres d'une famille portent des costumes en carton représentant des blocs Lego. Leur oeuvre, devant eux, représente les fameux blocs.

Une famille a été inspirée par les blocs Lego.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

L’étoile acadienne était d’ailleurs à l’honneur dans plusieurs d’entre elles.

On est en année de Congrès mondial acadien. On est des Acadiens. On voulait partager ça aux visiteurs.

Brigitte Boudreau, directrice générale du Concours de châteaux de sable des Îles
Une femme portant des lunettes fumées sourit à la caméra.

La directrice générale du 33e Concours de sable des Îles, Brigitte Boudreau

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

L'arrivage acadien a commencé au moment de la déportation, et la déportation se faisait sur des bateaux, raconte le professeur d’histoire et ancien député des Îles-de-la-Madeleine Maxime Arseneau. Avec l'Acte de Québec de 1774, les Îles-de-la-Madeleine vont être rattachées au Québec. Vous voyez, on a le meilleur des deux mondes !

Une famille est costumée aux couleurs du drapeau acadien devant une sculpture représentant une île et un phare.

Un clin d'oeil a été fait au Congrès mondial acadien, qui se déroule en ce moment même à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

La fièvre des châteaux de sable, c'est contagieux.

Pierre Aucoin, animateur de radio aux Îles-de-la-Madeleine

Par ailleurs, un partenariat tout spécial a été fait cette année avec Saint-Pierre-et-Miquelon, pour souligner la venue de Miquelonnais aux Îles en 1792.

Ce qui est nouveau, c’est notre partenariat avec Saint-Pierre-et-Miquelon. La ministre du Tourisme [voulait] que l’on soit international. C’est chose faite cette année, souligne la directrice générale de l’événement, Brigitte Boudreau.

Une famille pose devant une sculpture représentant un château sur le dos d'une baleine.

Les participants devaient s'inspirer de leurs origines pour créer leurs oeuvres.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Une météo difficile pour les châteaux

La chaleur des Îles-de-la-Madeleine rend la tâche difficile aux sculpteurs.

La météo nous a pas trop aidés. Hier, il y a la mer qui est montée très haut, et aujourd'hui, c'est le soleil qui fait tout sécher, tout tomber, explique la bâtisseuse de Saint-Pierre-et-Miquelon Lahissa Lebars.

Gros plan sur un château de sable avec plusieurs paliers et de petits creux en guise de fenêtres.

L'une des oeuvres du 33e Concours de châteaux de sable des Îles

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

S’il y avait eu une bonne journée de pluie aujourd'hui ou hier, ça serait plus facile. Et en plus, le soleil et le vent assèchent les parties fragiles du château. Mais de toute façon, c'est le plaisir pareil! dit en souriant le fondateur du concours, Albert Cummings.

L’an dernier, 617 bâtisseurs avaient répondu à l’appel.

Avec les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Sculpture