•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congrès mondial acadien 2019 : coup d'envoi de deux semaines de festivités

Le Congrès mondial acadien se déroule pour la toute première fois à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Congrès mondial acadien célèbre cette année ses 25 ans.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le coup d’envoi de la 6e édition du Congrès mondial acadien (CMA) a été donné samedi à l’Île-du-Prince-Édouard. Du 10 au 24 août, des centaines d'activités rassembleront les communautés acadiennes de partout en Amérique.

La province insulaire accueille le CMA pour la toute première fois. Les festivités s’y dérouleront jusqu’au 15 août, journée de la fête nationale des Acadiens, pour ensuite se déplacer dans le sud-est du Nouveau-Brunswick pour la seconde partie des célébrations, jusqu’au 24 août.

Quelqu'un dans la foule brandit un drapeau de l'Acadie alors qu'un groupe de musiciens est sur scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Spectacle d'ouverture du Congrès mondial acadien le 10 août 2019 à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Samedi soir, une cérémonie d’ouverture a eu lieu à Abram-Village.

La pluie s’est mise de la fête, forçant le public à se réfugier momentanément à l’intérieur.

En revanche, le grand spectacle musical qui suivait s'est amorcé, comme prévu, à l’extérieur.

Le spectacle met en vedette Barachois, mais aussi Arthur Comeau, The East Pointers, Les Hay Babies, Suroît, La Famille Savoy, Lennie Gallant, Vishtèn, Vishtèn, Cajun Country Revival et Ryan Doucette.

Groupe sur scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Spectacle d'ouverture du Congrès mondial acadien le 10 août 2019 à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Pierre Richard

L'événement a eu lieu dans le passé dans le sud-est du Nouveau-Brunswick (1994), en Louisiane (1999), en Nouvelle-Écosse (2004), dans la Péninsule acadienne (2009) et dans l'Acadie des terres et forêts (2014).

Deux femmes costumées brandissent des drapeaux de l'Acadie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Congrés mondial acadien à Abram-Village, Île-du-Prince-Édouard, le 10 août 2019.

Photo : Radio-Canada

Plaques aux couleurs de l'Acadie et les mots « Arceneaux Road » à l'arrière d'un véhicule immatriculé en Idaho.

Ce véhicule immatriculé en Idaho, aux États-Unis, a été aperçu à l'Île-du-Prince-Édouard, où se déroule le Congrès mondial acadien 2019.

Photo : CBC / Stephanie vanKampen

Le CMA arrive à l'Île-du-Prince-Édouard au pas de course

Près de 1200 personnes se sont rassemblées la nuit dernière sur le pont de la Confédération pour participer à l'événement « Courir sous l’Étoile ». Ils ont ainsi lancé, à minuit, le grand rassemblement acadien.

Personnes qui courent vers la ligne d'arrivée.

Le pont de la Confédération a été fermé pour une course à pied qui s'est déroulée durant la nuit de vendredi à samedi.

Photo : Radio-Canada

Que le partage soit au centre de nos échanges et que nos noms de famille soient aussi acadiens les uns que les autres. Que nos identités continuent d'évoluer ensemble. Que tous les peuples se sentent bienvenus parmi nous.

La députée fédérale de la circonscription Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor
Ginette Petitpas Taylor sur le pont de la confédération

La députée fédérale de la circonscription Moncton-Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas Taylor, sur le pont de la Confédération pour le lancement des festivités du CMA.

Photo : Radio-Canada

Une vingtaine de personnes, dont quelques personnalités publiques, se sont rassemblées sur le pont de la Confédération durant une cérémonie au lever du soleil pour donner le coup d'envoi du CMA 2019.

 Robert Gauvin en conférence.

Robert Gauvin, vice-premier ministre du Nouveau-Brunswick, était présent pour donner le coup d'envoi au Congrès mondial acadien.

Photo : Radio-Canada

Le son des chants traditionnels autochtones et l'hymne national acadien étaient aux rendez-vous pour les festivités. Quelques mots pour souligner les liens entre les Acadiens des quatre coins du monde ont aussi été prononcés.

Que nos discussions soient remplies de rires et de vérités. Que nos retrouvailles effacent le souvenir d'être séparés. Que nos accents se mêlent pour faire une nouvelle symphonie et que nos ressemblances brillent plus fort que nos différences.

Le vice-premier ministre du Nouveau-Brunswick, Robert Gauvin

Nouveau-Brunswick

Francophonie