•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Vandoorslaert, une famille qui parcourt le monde en autobus

L'autobus dans lequel vit la famille stationné sous des arbres.

Depuis juillet 2017, la famille vit dans cet ancien autocar qui a nécessité deux ans de travaux.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Radio-Canada

La famille Vandoorslaert a tourné une page de sa vie en Belgique, en partant en 2017 à la découverte du monde dans un autobus aménagé.

Ils font escale cette semaine en Alberta.

Les parents aventuriers et leurs trois enfants ont commencé leur périple en passant de l’Espagne à la Serbie puis les pays baltes et la Scandinavie, avant de traverser l’océan Atlantique et d'arriver au Canada.

La famille est allée à Saskatoon et découvre maintenant Edmonton à bord de son véhicule converti en immense maison roulante.

Elle vit ainsi confortablement avec une salle à manger, une cuisine tout équipée, des lumières et des prises électriques alimentées à 100 % par des panneaux solaires. Il y a même un système intégré qui permet de filtrer l'eau des lacs et des rivières pour la boire.

L’espace est limité, 23 mètres carrés, mais la famille ne regrette pas pour autant sa vie d’autrefois avec une maison dix fois plus spacieuse.

« On a le nécessaire, explique le père, Jean-François. On aimerait parfois plus pouvoir s’isoler pour apaiser les tensions, mais on a l’essentiel et c’est ce qu’on recherchait. »

On a un problème. On est tombé en amour avec le Canada. On va voir ce qu’il est possible de faire avec les autorités pour rester. »

Jean-François Vandoorslaert

Une mission bien préparée

L’envie de prendre le large germait depuis 2015. À la suite d’un épuisement professionnel, Jean-François a voulu revoir ses priorités. Avec sa femme Charlotte, ils ont décidé d’offrir à leurs enfants une vision différente du monde.

« Au début, les enfants étaient timides, se souvient-il. Maintenant, ils demandent n’importe quoi avec aise. La barrière de la langue n’existe presque plus. »

La famille Vandoorlaert prévoit de voyager encore un an avant de s'installer quelque part. Les deux préadolescents veulent plus de stabilité dans leur vie et le papa, lui, souhaite se remettre au travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !