•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrer la pollution en s'attaquant... au bricolage

Des bricolages sont déposés sur une tablette.

Les bricolages permettent de développer la créativité, mais peuvent également nuire à l'environnement.

Photo : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Alexandre Milette-Gagnon

Les bricolages sont connus pour faciliter le développement des compétences motrices et créatives des enfants. Cependant, les matières utilisées sont souvent non recyclables, si bien que des parents et des garderies tentent de renverser la tendance avec des solutions plus écologiques.

Bien souvent créées à partir de matériaux neufs comme du polystyrène, du plastique ou encore du carton, ces oeuvres, une fois collées, finiront tôt ou tard au dépotoir. C’est précisément ce qui dérange la conférencière et consultante zéro déchet Mélissa de La Fontaine.

Si l'on veut faire du bricolage, le réflexe va être d’aller au magasin et d’acheter de la colle, des brillants et des objets en plastique [...] C’est ça qui est problématique pour l'environnement.

Mélissa de La Fontaine, conférencière et consultante zéro déchet
Une jeune femme est assise dans un salon.

Mélissa de La Fontaine affirme qu'il existe plusieurs alternatives à la consommation de matériel.

Photo : Radio-Canada / Rad

Des solutions accessibles

Parmi les solutions, la spécialiste suggère tout d’abord aux parents d’éviter d’aller acheter du matériel artistique.

L’idée est de prendre quelque chose qui existe déjà [...] de fouiller dans les choses que l’on a à la maison.

Mélissa de La Fontaine, conférencière et consultante zéro déchet

Par ailleurs, s'il manque de matériel à la maison, elle invite les parents à faire un tour dans des magasins de seconde main, tels que les friperies, pour récupérer du matériel ayant servi à d'autres fins.

Mme de La Fontaine recommande aussi aux parents d'être vigilants en ce qui a trait à la colle utilisée. Une fois les matériaux collés, il est difficile, voire impossible, de les récupérer et ils seront mis à la poubelle. Elle recommande de reconsidérer l'usage de colle ou d'utiliser une colle facile à défaire.

Des garderies emboîtent le pas

La directrice de la garderie Tartine et Chocolat, à Vancouver, dit que la garderie essaie de réduire au maximum sa consommation de matériel. Elle compte notamment sur les dons de l'école qui l'abrite et de parents pour lui fournir des boîtes qui aideront au développement de l'imagination des enfants.

[On reçoit de boîtes] et on en crée des bateaux de pirates, des camions de pompiers, des maisons [...] On [leur] donne une deuxième vie ici.

Karine Grand Maison, directrice de la garderie Tartine et Chocolat
Un enfant réalise un bricolage.

La garderie Tartine et Chocolat réutilise les cartons, les papiers et tous les matériaux qui peuvent avoir une seconde vie.

Photo : Radio-Canada / Amélie Gosselin

Une partie importante du mandat de cette garderie est l'éducation et la sensibilisation auprès des enfants. Ils y tiennent notamment des ateliers de conscientisation à propos du plastique qui se retrouve dans les océans.

Je trouve que la génération qui s'en vient [est] très alerte.

Karine Grand Maison, directrice de la garderie Tartine et Chocolat

Elle souligne le travail fait par les parents dans l'éducation environnementale des enfants, de même que l'effort qu'ils font pour minimiser leur impact écologique en fournissant soit de l'aide ou du matériel afin de réduire au maximum les achats liés au bricolage.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation préscolaire