•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rues du Vieux-Québec, Philippe Gagné se tourne maintenant vers le festival de Granby

Un musicien avec une guitare

Sous le nom de Le.Panda, Philippe Gagné est un des participants de ce festival important pour le milieu de la musique. Des artistes connus comme Ariane Moffatt et Jean Leloup y ont fait leur marque.

Photo : fournie par le Festival international de la chanson de Granby

Radio-Canada

Le multi-instrumentiste et musicien de rue de Québec, Philippe Gagné, vivra les demi-finales du Festival international de la chanson de Granby avec son projet Le.Panda.

L’artiste sera de la ronde de spectacles du samedi 17 août. Il aura ensuite la chance de se qualifier pour poursuivre l’aventure de ce festival renommé pour faire découvrir la relève musicale de la province et d’ailleurs.

Pour le musicien, c’est l’occasion de monter sur la scène, lui qui est plus habitué au rythme de la rue et aux spectacles plus intimes. Mais avec 7 ans d’expérience dans la rue, j’ai appris à parler avec la foule et à garder l’attention des gens, explique-t-il. Je fais chanter ma foule. Ça j’ai pris ça de la rue.

Il a donc l’intention d’utiliser cette expérience pour ce festival qu’il voit comme étant un incontournable au Québec. Philippe Gagné estime aussi que ce genre de passage dans l’industrie de la musique lui ouvrira les portes des salles de spectacles de la province.

C’est angoissant de savoir que les gens t’écoutent. Normalement, je joue, puis les gens s’arrêtent s’ils le veulent. C’est pas pareil dans une salle.

Philippe Gagné

Le.Panda?

Avec ce nom de scène, le musicien de Neufchâtel, en banlieue de Québec, voulait s’éloigner de son nom pour s’épanouir dans son projet. J’ai des tatouages de panda sur les cuisses. J’aime bien les pandas pour leurs caractéristiques physiques, mais mentales aussi. Ils sont humoristiques, mais peuvent être féroces, défendre leur territoire et leur progéniture. Ça me ressemble comme animal.

Son projet Le.Panda est né il y a deux ans environ. Avant, Philippe Gagné faisait davantage de musique instrumentale et écrivait surtout en anglais.Mais j’ai eu envie d’écrire dans ma propre langue, dit-il. Je n’ai jamais écouté vraiment de francophone alors quand on écoute ma musique, mes influences, ça ne ressemble pas aux classiques francophones.

Sur le festival, il est décrit comme un enfant illégitime d’un trip à trois entre Erykah Badu, DJ Khaled et Bob Marley. Comme les autres participants, il doit présenter les trois mêmes chansons durant toutes les étapes du concours.

Une autre artiste de la région de Québec, Maelydée, alias Mélissa Doyon, sera sur la scène le 17 août, comme Le.Panda. Originaire de Saint-Georges en Beauce, cette dernière fait de la guitare et de la voix son terrain de jeux.

Avec les informations de Tanya Beaumont

Québec

Musique