•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des villages de Gros-Morne s’unissent pour bannir les sacs de plastique

Les communautés de Woody Point, de Trout River et de Glenburnie-Birchy Head-Shoal Brook sont situées dans le parc national de Gros-Morne, sur la côte ouest de l'île de Terre-Neuve

Photo :  CBC / Lindsay Bird

Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, trois communautés situées dans le parc national de Gros-Morne ont décidé d'unir leurs forces afin de bannir les sacs en plastique.

Les paysages époustouflants du parc national de Gros-Morne attirent les foules chaque été. Les milliers de touristes qui affluent dans la région entraînent aussi un lot considérable de déchets. C’est pourquoi les communautés de Woody Point, de Trout River et de Glenburnie-Birchy Head-Shoal Brook ont voulu attaquer le problème de front avant le début de la saison touristique.

Photos de touristes qui marchent sur un quai.

Entre 25 000 et 40 000 touristes viennent visiter la région chaque année

Photo :  CBC / Lindsay Bird

Les trois communautés ont mis en place un programme volontaire pour réduire l’usage des sacs de plastique dans la région. On est au milieu d'un parc national, on a tellement de touristes qui viennent que même si on est une petite communauté, l'impact des sacs de plastique est énorme, explique Tanya Osmond, directrice générale du village de Woody Point. Elle estime qu’entre 25 000 et 40 000 personnes viennent visiter la région chaque année.

Portrait de Tanya Osmond.

Tanya Osmond est directrice générale du village de Woody Point

Photo : CBC / Lindsay Bird

Pour faciliter cette transition, les trois villages ont distribué gratuitement aux habitants de la région des sacs réutilisables. Ils en ont fait de même pour les commerces avoisinants. Il y a beaucoup de personnes âgées qui sont habituées de faire les choses d’une certaine façon, nous avons essayé de leur faciliter la tâche, ajoute Tanya Osmond.

Photo d'un sac réutilisable avec les armoiries des trois villages.

Des sacs réutilisables avec le armoiries des trois villages ont été distribués gratuitement aux citoyens

Photo :  CBC / Lindsay Bird

Il n’y a pas de contravention ou de système en place pour s’assurer que les entreprises respectent le règlement, mais de nombreux commerces ont sauté à pieds joints dans le projet.

L’épicerie Clover Farm utilise désormais des sacs en papier. La gérante de l’établissement, Jackie Collett n’a vu que du positif à cette initiative. Les clients sont contents, ça leur rappelle leur jeunesse et ils aiment l'idée, explique-t-elle.

La caissière de l'épicerie Clover Farm tend un sac en papier à une cliente.

L'épicerie Clover Farm utilise désormais les sacs en papier.

Photo :  CBC / Lindsay Bird

Travailler en partenariat, c’est la réalité de ces trois communautés qui se rencontrent quelques fois par années depuis 2014 afin d’améliorer les services offerts aux résidents de la région. Il a ainsi été facile de mettre en place une politique pour bannir les sacs de plastique. On s’est dit qu’on pouvait s’entraider, explique Myrna Goosney, directrice générale de la Ville de Glenburnie. Nous n’avons pas besoin que la province nous dise de le faire avant de le faire, ajoute-t-elle.

D’après un reportage de Lindsay Bird, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Pollution