•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme accusé de voies de fait graves en lien avec une agression à Rimouski

L'accusé entouré de deux hommes dans le stationnement du palais de justice

Éric Pitre lors de son entrée au palais de justice de Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un Néo-Brunswickois de 20 ans a été accusé de voies de fait graves en lien avec une agression survenue le 21 juillet au centre-ville de Rimouski.

Éric Pitre a comparu vendredi matin au palais de justice de Rimouski. L'homme de 20 ans de Val-D'Amours au Nouveau-Brunswick a été remis en liberté sous promesse de comparaître.

Il doit respecter un couvre-feu entre 22 h et 7 h et il ne peut entrer en contact avec 13 de ses connaissances en plus de la victime, un homme de 25 ans également originaire du Nouveau-Brunswick.

La preuve n'a pas encore été déposée puisque la Sûreté du Québec poursuit son enquête dans cette affaire. L'homme est accusé de voies de fait graves pour le moment mais d'autres accusations pourraient être portées.

Une caution de 5000 $ a été exigé par le juge.

L'homme qui a subi l'agression le 21 juillet est toujours à l'hôpital.

Le soir de l'agression, cinq personnes sont sorties d'un véhicule pour s'en prendre physiquement à la victime selon les policiers.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers