•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fredericton soulignera le 1er anniversaire de la tuerie qui a fait 4 morts

Plusieurs personnes forment une ligne sur un sentier en se tenant la main.

La population de Fredericton a honoré les victimes de la fusillade d’août 2018 en créant une chaîne humaine trois jours après le drame.

Photo : Radio-Canada / Jon Collicott

Radio-Canada

Les résidents de Fredericton rendront hommage, samedi, aux quatre personnes, dont deux policiers municipaux, tués l’an dernier dans un quartier du nord de la ville.

Des citoyens ont organisé une chaîne humaine le long du fleuve Saint-Jean, en souvenir des policiers Robb Costello et Sara Burns, et des civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright, abattus le 10 août 2018.

Les deux policiers répondaient à un appel concernant des coups de feu à un complexe d’appartements et ont eux-mêmes été atteints par balles en se portant au secours des deux victimes civiles, au sol.

Les portraits de quatre personnes.

Les victimes de la fusillade de 2018, de gauche à droite : Robb Costello, Sara Burns, Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright

Photo : Radio-Canada

Un résident de l’un des immeubles du complexe, Matthew Vincent Raymond, doit répondre à quatre accusations de meurtre prémédité relativement à cette affaire.

Une chaîne humaine avait été formée trois jours après la fusillade, l’an dernier, avec près de 3000 participants.

Les organisateurs ont voulu rééditer l’expérience, avec l’appui des familles des victimes. Ils veulent former cette année une chaîne qui s’étirera du pont piétonnier Bill Thorpe jusqu’au pont de la rue Westmorland, des deux côtés du fleuve.

Des gens forment une chaîne humaine en se tenant la main sur un sentier.

L'année dernière, des centaines de personnes ont formé une chaîne humaine pour honorer les victimes de la fusillade.

Photo : Radio-Canada / Jon Collicott

L’événement commencera vers 19 h, avec le lancement de quatre fusées éclairantes, une pour chaque victime. Il y aura ensuite un moment de silence, avant que les participants ne se donnent la main pour former la chaîne.

L’une des organisatrices, Jessica Millier, affirme que l’événement de l’an dernier avait beaucoup touché les gens.

[Le drame] a eu un impact sur bien des gens auxquels on ne pense pas… Les gens à l’hôpital, qui ont été très occupés ce jour-là et les jours suivants. Et les premiers répondants.

Sur place, samedi, des bénévoles à six stations le long du fleuve aideront les participants à se placer de telle sorte que l’immense chaîne puisse être formée.

Avec les renseignements d'Elizabeth Fraser, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits