•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Earth Justice : le canevas de 20 étages de Shepard Fairey

Un homme est sur un toit et regarde au loin; il y a une murale derrière lui.

L'artiste de 49 ans est l'auteur de plusieurs oeuvres célèbres telles que l'affiche « HOPE » de Barack Obama.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

Alexandre Milette-Gagnon
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Onze ans après avoir capté l’attention du monde avec son affiche Hope de Barack Obama, l’artiste Shepard Fairey était de passage à Vancouver afin de dévoiler sa nouvelle murale, Earth Justice. Motivé par un désir de sensibiliser la population aux changements climatiques, l’artiste souhaite que son oeuvre monumentale soit un catalyseur de discussions.

Une immense murale est peinte sur un immeuble de Vancouver.

La murale est peinte sur une surface haute de 20 étages.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

Sise le long de la rue Georgia, en plein coeur du centre-ville de Vancouver, l'oeuvre attire les regards. Elle remplit ainsi une partie du but recherché par M. Fairey. Originaire de Charleston, en Caroline du Sud, aux États-Unis, le célèbre sérigraphiste, muraliste et illustrateur de 49 ans a été sélectionné par la Burrard Arts Foundation (BAF) pour réaliser une murale sur la façade ouest de l'édifice.

« Je ne voulais pas que cette murale soit provocante, je la voulais plutôt invitante. »

— Une citation de  Shepard Fairey, artiste

L'oeuvre symbolise le rapport à l'environnement et à la planète de l'humain et invite le public à réfléchir aux questions qui y sont liées. Des teintes de bleu et de vert sont utilisées à la fois pour rappeler les « éléments » qui nous tiennent en vie, mais également pour refléter le paysage environnant.

Une murale est peinte sur un mur; on peut y apercervoir un visage dans le centre d'une étoile.

L'oeuvre fait une référence à Obey Giant, un mouvement d'art de rue lancé par M. Fairey en 1989.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

La carrière de Shepard Fairey en quelques dates clés

1970 : Naissance à Charleston, en Caroline du Sud

1989 : Création de l'illustre collant Andre The Giant Has a Posse. Renommé Obey Giant, ce design connaît un succès viral. Un documentaire sur sa création a été réalisé en 1997.

2007 : Peu de temps après avoir fondé une boîte de production en graphisme, il est appelé à réaliser la jaquette de l'album Mothership du groupe Led Zeppelin.

2008 : M. Fairey dessine le portrait de Barack Obama. L'affiche HOPE est déclarée par certains comme étant l'une des plus efficaces de l'histoire de la politique des États-Unis.

2011 : Le magazine Time demande à Shepard Fairey d'illustrer la personnalité de l'année.

2019 : Il réalise Earth Justice, une murale de 20 étages au centre-ville de Vancouver. La BAF de Vancouver organise une exposition rétrospective sur ses 30 années de carrière.

Le spleen des États-Unis

Au lancement de l'oeuvre, M. Fairey ne s'est pas gêné pour montrer son malaise à l'égard des politiques de la Maison-Blanche. Questionné sur le choix de Vancouver comme ville hôtesse de cette immense murale, l'artiste s'est dit heureux de voir cette oeuvre dans une ville qu'il estime « verte ». S'il souligne les efforts de certaines villes voisines du sud telles que Portland ou Seattle, il s'inquiète de l'inaction des États-Unis en matière d'environnement.

« Les États-Unis n'en font pas assez dans la lutte contre les changements climatiques. »

— Une citation de  Shepard Fairey, artiste
Trois bâtiments sont montrés en contre-plongée; l'un d'entre eux expose une murale.

L'oeuvre sera une nouvelle attraction du centre-ville de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

Shepard Fairey espère qu'à l'instar de « toutes les oeuvres d'art », son oeuvre provoquera des émotions qui auront une signification pour le public. Il espère que ses réalisations sont porteuses de la force de l'art comme moyen d'expression.

« Si je peux me servir de mes images pour porter mon message, c'est sûr que je vais le faire. »

— Une citation de  Shepard Fairey, artiste
Un globe-terrestre est peint au centre d'une fleur sur le mur d'un édifice.

L'artiste a tenu a rappeler qu'il n'y a pas de « Terre numéro deux ».

Photo : Radio-Canada / Alexandre Milette-Gagnon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !