•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump pourrait gracier un ex-élu qui voulait monnayer le siège vacant d'Obama

Rod Blagojevich, en compagnie de sa femme, s'adressant aux journalistes (archives).

Rod Blagojevich a déposé une demande de commutation de peine, après que le président Trump eut lancé l'idée de le gracier.

Photo : Reuters / Jeff Haynes

Radio-Canada

Le président Trump a indiqué qu'il envisageait de réduire la peine de l'ancien gouverneur démocrate de l'Illinois, Rod Blagojevich, en prison pour de multiples condamnations de corruption.

Après l'avoir évoqué plus tôt cette semaine, le président est revenu à la charge jeudi soir sur Twitter.

Beaucoup de gens m'ont demandé d'étudier la possibilité de commuer sa peine parce qu’elle était très sévère. Le personnel de la Maison-Blanche poursuit l'examen de cette question, a-t-il écrit.

Rod Blagojevich a été condamné à 14 ans d'emprisonnement pour extorsion de fonds, pots-de-vin et autres actes de corruption. Il purge sa peine depuis sept ans dans une prison du Colorado.

Il avait notamment tenté de vendre la nomination du siège de sénateur laissé vacant par Barack Obama après son élection à la présidence en 2008. Enregistré à son insu par le FBI, il avait notamment dit qu'il ne laisserait pas aller pour rien cette occasion en or.

Lorsqu'un siège du Sénat est laissé vacant en raison d'une démission ou d'un décès, par exemple, il incombe au gouverneur de l'État de pourvoir le siège.

Le président déplore une condamnation injuste

Mercredi, à son retour au terme d'une journée à El Paso, le président avait indiqué qu'il considérait sérieusement de gracier Rod Blagojevich, qui a déjà été un concurrent de son émission de téléréalité Celebrity Apprentice.

Il est en prison depuis sept ans pour une conversation téléphonique où rien ne se passe, pour une conversation téléphonique au cours de laquelle il n'aurait pas dû dire les choses qu'il a dites, mais c'était de la fanfaronnade. Je penserais qu'il y a eu beaucoup de politiciens – je ne suis pas l'un d'entre eux, soit dit en passant – qui ont dit bien pire au téléphone, a-t-il ajouté.

J'ai trouvé qu'il avait été traité de façon incroyablement injuste. Et beaucoup de gens pensaient que c'était injuste, comme beaucoup d'autres choses. C'est la même gang, la gang de Comey et tous ces bons à rien qui ont fait ça.

Donald Trump

L'ancien directeur du FBI James Comey, congédié par le président en mai 2017, n'était cependant pas employé par le FBI à l'époque. L'agence était alors dirigée par Robert Mueller, qui a agi, de 2017 à 2019, comme procureur spécial dans l'enquête sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016 et sur une potentielle coordination entre Moscou et les membres de l'équipe de Donald Trump. Ce dernier avait à répétition déploré une chasse aux sorcières.

Plaidant pour la libération de son mari sur les ondes de Fox News, le réseau préféré du président, la femme du politicien déchu, Patti Blagojevich, a elle-même comparé l’enquête ayant mené à la condamnation de son mari à l’enquête sur la Russie et a louangé Donald Trump.

Le président républicain a d'ailleurs dit prendre en considération la femme et les enfants de Blagojevich, ajoutant que Patti Blagojevich l'impressionnait.

Selon une source du New York Times, le gendre et conseiller du président, Jared Kushner, aurait estimé que la décision plairait aux démocrates.

Certains collaborateurs du président auraient fait valoir qu'une commutation de peine était politiquement préférable à un pardon présidentiel, en raison de la nature des crimes pour lesquels Rod Blagojevich a été condamné, toujours selon le New York Times.

Des responsables de la Maison-Blanche ont indiqué que la décision pourrait être prise dès cette semaine. Le président Trump avait pour la première fois mentionné l’idée il y a un an.

Donald Trump, président des États-Unis
Avec les informations de New York Times, et Associated Press

Politique américaine

International