•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse du nombre de cas de maladie de Lyme en Estrie

Une tique mord la peau d'une personne.

Jusqu'à maintenant, 84 cas ont été signalés en Estrie.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le nombre de cas de la maladie de Lyme ne cesse d'augmenter depuis le début de l'année dans la région.

Jusqu'à maintenant, 84 cas ont été signalés en Estrie, ce qui correspond au double du nombre de cas déclarés l'an passé à pareille date.

La région est celle qui dénombre le plus de cas au Québec, d’après Sophie Chailler, infirmière clinicienne à la Direction de santé publique de l’Estrie, dans l'équipe des maladies infectieuses.

Dans le cas où on trouve une tique accrochée sur notre corps, la meilleure chose à faire serait d’appeler Info-Santé au 811, explique-t-elle.

Avoir une tique accrochée à nous ne signifie pas automatiquement qu’on a contracté la maladie, rappelle Sophie Chailler, car toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie. Si jamais on en trouve une, Mme Chailler conseille de la retirer avec précaution.

Il ne faut pas s’arrêter de vivre. On peut continuer à faire des activités à l’extérieur, sauf qu’il faut utiliser des moyens de prévention, souligne-t-elle.

Quelques moyens de prévention : 

  • Application d’un insectifuge sur le corps
  • Porter des vêtements longs et clairs
  • Éviter les herbes hautes
  • Rester dans les sentiers
  • Bien s’inspecter le corps lors du retour à la maison

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie ne connaît pas encore les causes exactes de la hausse du nombre des cas de maladie de Lyme. Un bilan sera effectué à la fin de l'année seulement.

Estrie

Maladie