•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des retombées économiques importantes durant le Festival musique du bout du monde

L'affiche est installée sur un poteau près d'un édifice du gouvernement du Canada.

Une affiche du Festival.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Le Festival musique du bout du monde, qui commence aujourd'hui, génère d'importantes retombées économiques pour Gaspé. L'organisation estime que l'événement rapporte trois millions de dollars, soit trois fois plus que son budget de fonctionnement.

Cette fin de semaine, 15 000 festivaliers envahiront le centre-ville pour le Festival musique du bout du monde.

Pour chaque dollar investi, on en génère trois, indique le directeur général du Festival Musique du Bout du Monde, Stéphane Brochu.

Il accorde une entrevue devant une affiche du Festival et des kiosques.

Stéphane Brochu, directeur général du Festival musique du bout du monde

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Au niveau aussi du rapport SEGMA de l'année passée, on parle d'une retombée directe, d'argent neuf ici, à Gaspé, avec les touristes, donc on parle de 6000 touristes sur notre clientèle qui génère 600 000 $ d'argent neuf.

Stéphane Brochu, directeur général du Festival musique du bout du monde

Pour les commerçants du coin, trouver le personnel pour accueillir autant de visiteurs représente un défi à cette époque de rareté de la main-d’œuvre.

On en a manqué au début, mais on dirait que la bonne Sainte Vierge a exaucé nos prières, tout est comblé, lance le propriétaire de la Brûlerie du café des artistes, Jacques Legault.

La jeune dame aux cheveux blonds tient un bol devant la machine à café.

Une employée prépare un café.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Les employés habituels de Jacques Legault doivent aussi s’attendre à travailler plus d’heures pendant la durée du Festival.

Pour Gaspé, le festival a aussi permis de développer le tourisme culturel et de montrer aux touristes que la Gaspésie n'est pas seulement faite de beaux paysages.

On est très forts au niveau du paysage, au niveau de toute cette partie nature de la Gaspésie, mais au niveau culturel, au niveau patrimonial, au niveau art de vivre en Gaspésie, il y a de belles découvertes à faire aussi et le festival contribue de façon significative à ce niveau-là, souligne le directeur de Destination Gaspé, Stéphane Ste-Croix.

Stéphane Ste-Croix accorde une entrevue au bord de l'eau.

Stéphane Ste-Croix, directeur de Destination Gaspé

Photo : Radio-Canada

Certains touristes décident d’ailleurs de prolonger leur séjour dans la région pour assister à des spectacles du Festival.

En fait, c'est exactement ce qu'on envisage aujourd'hui, de regarder la programmation, indique Gabriel Flamand, un touriste de Québec rencontré sur la rue. On va possiblement dormir deux ou trois nuits.

Les deux jeunes hommes portent des casquettes et des vestes du même genre.

Deux touristes venus de Québec consultent la programmation du festival.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

L'objectif premier du Festival est de faire découvrir la musique d'ici et d'ailleurs dans le monde, mais aussi d'éviter un creux touristique, après les vacances de la construction.

Le Festival musique du bout du monde se tient jusqu'à dimanche et compte notamment comme têtes d'affiche Half Moon Run, le cubain Alain Pérez, Hubert Lenoir et Elisapie Isaac.

D’après le reportage de Martin Toulgoat

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Arts de la scène