•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toucher la cible : un an de travail et de fébrilité pour Pierre & Marie

L'oeuvre a été complétée en plusieurs formats.

L'oeuvre a été complétée en plusieurs formats.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C’est avec beaucoup de fébrilité que les artistes Marie-Pierre Lebeau et Pierre Brassard, alias Pierre & Marie, ont dévoilé, après un an de travail, leur œuvre Toucher la cible, en l’honneur des frères Stastny.

Dès le départ, les artistes en art visuel étaient conscients de l’ampleur de la tâche.

Marie-Pierre se rappelle le moment où elle a annoncé à son père, grand amateur des Nordiques de Québec, qu’elle allait immortaliser les trois hockeyeurs slovaques qui ont fait la pluie et le beau temps dans les années 1980 sur les patinoires de la Ligue nationale de hockey.

J’ai fait pleurer mon père. C’est là qu’on a mesuré l’ampleur de ce dans quoi on s’était embarqué, confie Marie-Pierre.

Chez nous, c’était interdit de prononcer le mot Canadiens, ajoute-t-elle, en référence aux Canadiens de Montréal, les grands rivaux des Nordiques à l’époque.

Un an de travail

Il y a un an, leur œuvre était retenue. C’est à ce moment-là que le travail a commencé.

On avait comme mandat de vraiment célébrer l’époque glorieuse des Nordiques et de rendre hommage aux frères Stastny , explique Marie-Pierre.

On avait envie qu’on puisse les reconnaître, on voulait leurs visages, mais sans que ce soit nécessairement très réaliste.

Le collectif travaille beaucoup avec des objets accessibles et familiers. C’est ainsi que l’idée d’une œuvre inspirée du hockey sur table est venue. Ce jeu était très populaire dans les années 1980.

Pour compléter l’œuvre, les artistes se sont beaucoup informés sur les 3 frères slovaques : visionnement de documentaires, matchs, entrevues, etc.

Des versions miniatures

Les amateurs auront la chance de se procurer des miniatures de l’œuvre grandeur nature dévoilée jeudi.

Il s’agit d’une série limitée de 10 unités.

Québec

Arts