•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un important chantier à la Pulperie de Chicoutimi

Travailleurs sur la façade du bâtiment.

Des travaux de renforcement sont en cours à la Pulperie de Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des réparations majeures évaluées à 5 millions de dollars ont commencé à la Pulperie de Chicoutimi. Il s'agit de travaux de consolidation et d'entretien afin de contrer les effets du temps sur le site historique.

Les visiteurs qui se rendent à la Pulperie peuvent apercevoir une grue aux abords de l'édifice 1898, celui qui abrite le Jardin des vestiges.

Les travaux étaient devenus nécessaires, d’après le directeur général de la Pulperie, Jacques Fortin.

Depuis le déluge, rien n'a été fait ici.

Jacques Fortin, directeur général de la Pulperie de Chicoutimi
Les vestiges d'une partie du 1903.

La ministre responsable de la région, Andrée Laforest, confirme que la restauration du 1903 a été jugée prioritaire par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Photo : Radio-Canada / Pascal Coudé

Bâtiment 1921

Jacques Fortin a d'autres projets à faire approuver qui visent particulièrement l'édifice 1921 où le temps a aussi fait son oeuvre. Des investissements majeurs qui pourraient coûter près de 6 millions de dollars.

Une facture d'autant plus importante, car la réfection de bâtiment historique est soumise à des normes sévères de préservation.

On parle de la fenestration au complet, de la toiture à refaire aussi, ça fait que ce sont des investissements majeurs juste pour le bâtiment 1921

Jacques Fortin, directeur général de la Pulperie de Chicoutimi

La structure a été affectée par des infiltrations d'eau au sous-sol, nécessitant l’installation d’un système temporaire de climatisation.

Jacques Fortin assure toutefois qu'il bénéficie jusqu'ici du soutien de la Ville et du ministère de la Culture pour le partage des factures.

Si les nouveaux projets sont acceptés, les travaux pourraient s'étendre sur plusieurs années.

D'après les informations de Denis Lapierre

Saguenay–Lac-St-Jean

Architecture