•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison natale de Gilles Vigneault attire les visiteurs

On retrouve sur l'un des murs une affiche annonçant un spectacle de Gilles Vigneault.

Des visiteurs à l'intérieur de la maison natale de Gilles Vigneault

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Pour la première fois cet été, la maison d'enfance de Gilles Vigneault à Natashquan est ouverte au public. Plus de 300 personnes ont visité les lieux depuis le 14 juillet, selon les administrateurs.

L'exposition présente une incursion dans les premières années de carrière du poète et offre aux visiteurs la possibilité de lui adresser des cartes postales.

Que de profondes émotions en écoutant tout ce que vous faites, peut-on notamment lire sur la carte.

Un visiteur rédige un message pour Gilles Vigneault sur une carte postale.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Le projet de valoriser cette part de l'héritage macacain remonte à plus de 20 ans.

L’idée est venue en décembre 1996 alors que le nouveau tronçon de la route 138 venait tout juste d'être inauguré. Au lendemain de ce grand changement, Magella Landry s'est assis avec Gilles Vigneault pour parler de l'avenir de Natashquan.

La route 138 à Natashquan

La route 138 à Natashquan

Photo : Radio-Canada / Evelyne Côté

La route ouvre le village au monde, mais amène aussi avec elle ses premiers automobilistes.

Tout le long que j'étais chez eux, ça n’arrêtait pas de venir cogner à sa porte et puis de regarder dans les fenêtres, raconte Magella Landry, président de Natashquan pour la sauvegarde de la source.

L'homme est photographié près de la maison et porte un chapeau en feutre.

Magella Landry, président de Natashquan pour la sauvegarde de la source

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

C'est ainsi que naît l'idée de faire de la maison d'enfance du poète un lieu touristique.

Le projet prend cependant du temps avant de voir le jour.

En 2013, le gouvernement provincial octroie 850 000 $ au projet à condition que le milieu en fournisse lui-même 250 000 $.

Le site familial de Gilles Vigneault.. un patrimoine local et national à sauvegarder, peut-on notamment lire sur la pancarte.

Pancarte à propos du site à Natashquan

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Les gens du village se retroussent alors les manches et se tournent vers le financement participatif.

C'est donc 23 ans plus tard, au terme d'une longue lutte menée par la collectivité, que le site accueille ses premiers visiteurs.

On est ouvert depuis le 14 juillet et puis il y a du monde en masse, note Magella Landry.

La maison natale de Gilles Vigneault après sa restauration.

La maison natale de Gilles Vigneault après sa restauration.

Photo : Gracieuseté de Madeleine Hounsell

C'est incroyable l'émotion qui ressort de là. Il y a des gens qui disent que les frissons leur passent en rentrant dans la maison.

Magella Landry, président de Natashquan pour la sauvegarde de la source

L'exposition est petite, mais, pour le village, ce projet tient aussi du symbole.

Des livres sont exposés dans un meuble avec des portes vitrées.

Divers recueils de poésie et livres de Gilles Vigneault font notamment partie de l'exposition.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

C'est sûr que pour les gens du village, de voir deux maisons abandonnées dans la rue qui mène aux Galets, où les gens ont pêché toute leur vie, ça ne faisait comme aucun sens.

Magella Landry, président de Natashquan pour la sauvegarde de la source

Les gens de Natashquan ne veulent pas baisser les bras devant le statut de municipalité dévitalisée de leur village.

Les gens de Natashquan vont sûrement se battre longtemps pour que Natashquan reste en vie, insiste Magella Landry. On n’est pas prêt à fermer tout de suite. On va essayer de trouver d'autres solutions. Là, nos petits-enfants s'en viennent. Y'a des gens qui ont déménagé ailleurs, mais leurs petits-enfants viennent travailler ici l'été pis on ne laissera pas le village s'en aller comme ça, ce n’est pas vrai.

Le village de Natashquan

Le village de Natashquan

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

La petite-nièce de Gilles Vigneault, Clara Landry, croit elle aussi à l’avenir du village. Elle réside à Montréal, mais passe son été à Natashquan, où elle travaille comme guide à la maison où Gilles Vigneault a passé son enfance.

Elle regarde un artefact de l'exposition affiché sur un des murs de la maison.

La petite-nièce de Gilles Vigneault, Clara Landry, travaille comme guide sur le site durant l'été.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Tous les gens de Natashquan ont cette inquiétude-là de voir le village se vider puis tout ce qui a rapport au tourisme est super important et c'est même crucial, indique Clara Landry. La maison est à visiter pour l'instant, mais on ne sait pas comment le projet va se développer. Si ça peut être utile aussi pendant le reste de l'année, ça devient vraiment une belle ouverture pour le village, ici à Natashquan.

Les promoteurs du projet espèrent aménager ultérieurement le second étage de la maison principale ainsi que les autres bâtiments présents sur le site.

D’après le reportage de Nicolas Lachapelle

Côte-Nord

Musique