•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Tagliani au Grand Prix de Trois-Rivières pour gagner

Le pilote Alex Tagliani au micro de Radio-Canada

Alex Tagliani veut remporter la victoire en série NASCAR dimanche au Grand Prix de Trois-Rivières.

Photo : Catherine Dib

Radio-Canada

Alex Tagliani a bien l'intention de repartir du cinquantième Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) avec une troisième victoire consécutive en poche.

C’est ce que le pilote de NASCAR a confié jeudi matin sur les ondes de l’émission Facteur matinal

C’est une course qui a marqué ma carrière, souligne-t-il, ajoutant que la compétition ne l’empêchera pas d’apprécier le moment. Même si on veut vraiment gagner, je veux savourer le week-end et me rappeler tous les bons souvenirs sur ce circuit.

Parmi les préférés

Tagliani est conscient qu’il figure parmi les préférés des amateurs de course à Trois-Rivières et compte bien se livrer à des séances d’autographes avec eux. Pour lui, l’affection du public est directement liée à ses performances sur le circuit.

Je pense que c’est une question de résultats, dit-il. J’ai eu la chance d’être présent dans les années du Grand Prix où il y avait l’équipe Player’s en Formule Atlantique, j’ai livré quelques batailles avec certains pilotes en piste pour des victoires. Quand tu es impliqué dans ce genre de course et que tu réussis à faire un peu de spectacle pour les amateurs, les gens s’en souviennent et tu deviens un des pilotes favoris.

De l’atmosphère et de la proximité

La proximité avec le public, le circuit enlevant et l’atmosphère qui règne à Trois-Rivières pendant le Grand Prix sont des facteurs qui ajoutent au plaisir des pilotes, considère Alex Tagliani.

Tout le monde aime venir ici pour l’atmosphère, dit-il. Il n’y a que deux courses dans la saison qui se déroulent dans les rues de villes, celle de Toronto et celle de Trois-Rivières. Tu sens la vibration que les gens ont quand ils viennent dans le paddock, quand ils sont sur les terrasses, au parc portuaire, aux feux d’artifices. Même les équipes ontariennes qui viennent courir ici en NASCAR ont des commentaires très positifs du Grand Prix .

Alex Tagliani, pilote automobile

Si le plaisir est au rendez-vous, la compétitivité est aussi bien présente. Sur le sujet, Alex Tagliani constate que la compétition s'accentue ces dernières années dans la série NASCAR.

La compétitivité dans la série est très élevée. II y a huit à douze pilotes qui ont de bonnes voitures et qui sont très compétitifs, dit-il. Mais les batailles sont quand même assez propres dans la série.

Au GP3R, il considère avoir lui-même toujours conduit proprement.

Je me suis fait brasser un peu par d’autres pilotes, mais pour ce qui était de moi en compétition avec d’autres voitures, vraiment, je ne me suis pas retrouvé dans l’impasse avec personne. Pour le moment, en 2019, je ne me retrouve pas avec une mire sur ma voiture.

Les questions environnementales en course automobile

Alex Tagliani considère que dans le monde de la course automobile, les programmes pour l’environnement sont les bienvenus, et ce, à travers le monde. Il cite en exemples certains programmes mis en place aux États-Unis pour rendre l'essence plus propre.

Il souhaite que les avancées technologiques permettent de réduire la pollution au cours des années à venir.

Faire des changements comme ça, ça part d’en haut et ça se répercute dans toutes les séries de courses automobiles, mais il faut faire attention à la vitesse avec laquelle on veut mettre de la pression, dit-il. Je pense que la course de Trois-Rivières est importante pour la Ville, pour l’économie, les commerçants, les hôtels. J’ai vu dans le passé des villes perdre un événement comme celui-là par philosophie et ça a affecté l’économie. Il faut faire attention, les gens de Trois-Rivières ont besoin de la course, la course a besoin des gens de Trois-Rivières, c’est un bon mariage.

Mauricie et Centre du Québec

Course automobile