•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Championnat canadien : le Fury d'Ottawa pas de taille face au Toronto FC

Deux joueurs de soccer tentent de s'emparer du ballon

Wal Fall contrôle le ballon pendant le match du Fury d'Ottawa contre le Toronto FC à la Place TD

Photo : Steve Kingsman/Freestyle Photography

Kim Vallière

Un but dans les arrêts de jeux du Toronto FC a compliqué la tâche du Fury d’Ottawa mercredi soir dans la demi-finale du Championnat canadien de soccer masculin.

En s’inclinant 2-0 dans le match aller entre les clubs ontariens, le onze ottavien devra marquer au moins deux buts de plus que son adversaire mercredi prochain, s’il espère atteindre la finale de la Bataille du Nord.

Nous devons croire en nos chances jusqu’à la fin. Nous avons eu des chances de marquer des buts aujourd’hui, donc nous pouvons aller à Toronto et en marquer deux. Nous allons y croire jusqu’à la fin du deuxième match, a mentionné l’entraîneur-chef du Fury, Nikola Popovic, en conférence de presse après la rencontre.

À ses côtés, Chris Manella opinait de la tête. Le milieu de terrain a obtenu une des meilleures chances de marquer pour Ottawa. À la 65e minute, son tir a été arrêté du bout des doigts par le gardien torontois, Alex Bono, de quoi faire bondir la foule de 5809 spectateurs présents à la Place TD.

Nous avons bien bougé le ballon, il ne nous manque plus que la dernière touche, la dernière passe pour réussir à marquer, explique le Torontois d’origine

Le Fury a eu le dessus sur son adversaire au chapitre de la possession du ballon, en gardant le contrôle 59% du temps, une statistique qui rend fier l’entraîneur de l’équipe qui évolue en USL.

Popovic a rappelé avant et après le match que les moyens de son adversaire, un club de la MLS, sont largement supérieurs au sien.

Le TFC est l’une des formations les plus puissantes en Amérique du Nord.

Nikola Popovich

Toronto a annoncé ses couleurs rapidement dans la rencontre. Même si le club a choisi de laisser ses vedettes comme Michael Bradley et Jozy Altidore à la maison, il n’avait pas l’intention de laisser le Fury se sentir trop confortable à domicile.

Tsubasa Endoh a été le premier à défier le gardien ottavien, Callum Irving, peu de temps après que Patrick Mullins eut raté le filet de peu… tout ça moins de quatre minutes après le début du match.

Nous avons certainement laissé des buts sur la table. Nous aurions pu en avoir au moins un au début du match, a déclaré Greg Vanney, l’entraîneur-chef du TFC.

Endoh s’est finalement repris en marquant le deuxième but des siens en fin de rencontre, grâce à un tir dans le coin inférieur gauche du filet.

Ottawa a bien tenté de renverser la vapeur, notamment grâce à une accélération rapide de Christiano François vers le filet adverse en moitié de première demie, seulement pour se faire arrêter par Bono, qui a obtenu le départ pour TFC.

Le capitaine du Fury, Carl Haworth, a obtenu deux bonnes occasions de marquer sur des coups francs à la 23e et la 69e minute, mais a raté de la même façon chaque fois, en envoyant le ballon par-dessus le filet, au-dessus du coin droit.

Celui qui a grandi en banlieue de la Ville Reine jouait dans sa première demi-finale du Championnat canadien contre le Toronto FC après avoir été blessé lors des deux dernières années.

Le Fury profitera d’une pause jusqu’au match retour, mercredi prochain à BMO Field, tandis que le TFC accueillera le Orlando City SC samedi. Le total de buts combiné de ces deux rencontres déterminera quelle équipe se mesurera à l’Impact de Montréal ou au Cavalry FC de Calgary en finale.

Ottawa-Gatineau

Soccer