•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Gallant déniche un poste à l'Université Ryerson, à Toronto

Brian Gallant écoute les questions des journalistes.

Brian Gallant, au lendemain des dernières élections du Nouveau-Brunswick, en septembre 2018

Photo : La Presse canadienne / James West

Radio-Canada

L'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant a accepté un emploi de conseiller à l'Université Ryerson, à Toronto. Il ne quitte toutefois pas pour l'instant son poste de député de Baie-de-Shediac-Dieppe.

Je suis heureux de vous informer que j'ai accepté un rôle de conseiller auprès d'un important établissement d'enseignement postsecondaire - comme conseiller spécial du président de l'Université Ryerson, en matière d'innovation, de cybersécurité et de droit, a déclaré Brian Gallant, ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick, sur son compte Facebook mercredi soir.

Comme il l'avait déjà annoncé, Brian Gallant a répété ne pas avoir l'intention de se présenter aux prochaines élections provinciales. Ce sera toutefois un honneur pour moi de m'acquitter de mes fonctions de député de Baie-de-Shediac - Dieppe jusqu’à ce que je quitte la politique, précise-t-il.

CBC a envoyé une demande d'entrevue à l'ancien premier ministre, à laquelle il a répondu avec une déclaration écrite, se disant très enthousiasmé par le poste qui s'offre à l'Université Ryerson.

Aider l'Université à fonder une faculté de droit et à chercher des moyens d'améliorer l'accès à la justice partout au Canada sont des projets auxquels je suis fier de contribuer, a-t-il écrit.

Brian Gallant a commencé à remplir son nouveau rôle dès le printemps dernier. Le président de l'Université, Mohamed Lachemi, a rencontré Brian Gallant le 5 mars, peut-on lire dans le procès-verbal du conseil des gouverneurs de l'établissement.

On ignore pour l'instant s'il s'agit d'une position rémunérée. L'Université a affirmé qu'elle ne commenterait pas des questions de ressources humaines.

Enfin, Brian Gallant affirme qu'il s'assurera que son nouveau rôle soit compatible avec son poste de député à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. Je tiendrai le commissaire à l'intégrité au courant des propositions que je considérerai ou accepterai. Je n’accepterai aucune proposition d’emploi sans l’approbation explicite du commissaire à l’intégrité.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale