•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Assiatou Diallo devient la présidente du MOFIF

L'entrepreneure torontoise Assiatou Diallo.

L'entrepreneure torontoise Assiatou Diallo a été élue présidente du MOFIF.

Photo : Radio-Canada / Elvis Nouemsi

Radio-Canada

La cheffe d'entreprise Assiatou Diallo a été élue présidente du Mouvement ontarien pour les femmes immigrantes francophones (MOFIF). Elle remplacera Fayza Abdallaoui qui a passé plus de cinq ans à la tête de l'organisme.

Au cours des prochains mois, la nouvelle présidente du MOFIF souhaite travailler en faveur de l’autonomisation des femmes.

Je ferai du développement et du rayonnement de notre organisation ma priorité en y mettant cœur et dévouement afin que nous atteignions ensemble notre objectif commun : favoriser l’intégration et l’autonomisation des femmes immigrantes francophones en Ontario dans toutes les sphères de la société, a écrit Assiatou Diallo sur sa page Facebook.

Originaire de la Guinée, Mme Diallo est arrivée au Canada il y a 12 ans après avoir passé 4 ans à Montréal. Elle a travaillé au Centre francophone de Toronto avant de créer sa propre entreprise de nettoyage, TAAB Cleaning Inc, qui emploie majoritairement des femmes immigrantes.

Les femmes immigrantes me demandent souvent pourquoi j’ai quitté mon emploi au Centre francophone. C’était une bonne position et un bon salaire. En créant ma propre compagnie, je suis devenue complètement indépendante, explique-t-elle.

Elle se dit déterminée à aider les femmes immigrantes à acquérir des outils pour se lancer dans les affaires, à chercher un emploi et à développer leurs connaissances en littératie financière pour devenir indépendantes à leur tour.

J’aimerais que les femmes aient plus de place dans la communauté

Assiatou Diallo

Plusieurs défis attendent la nouvelle présidente du MOFIF, comme l'augmentation des ressources financières et humaines.

Nous n’avons pas beaucoup de ressources en ce moment. On va chercher des bénévoles et des étudiants pour des stages, mais on aimerait surtout avoir des employés permanents, explique la nouvelle présidente du MOFIF.

En 2013, Assiatou Diallo a été reconnue par le YWCA pour son succès et a prononcé le discours d’ouverture lors de la remise des prix Women of Distinctions du centre communautaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Engagement communautaire