•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert veut apaiser les craintes des travailleurs des énergies fossiles

Elizabeth May, chef du Parti vert.

Elizabeth May, la chef du Parti vert.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Hélène Bardeau

La chef du Parti vert, Elizabeth May, a assuré, mercredi vouloir soutenir les travailleurs qui feraient la transition de l’industrie des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables, à travers un plan détaillé.

À l’approche des élections fédérales, Elizabeth May a dévoilé un plan en plusieurs volets qui propose notamment des programmes de réorientation de compétences ainsi que des projets de modernisation de grande envergure conçus pour créer des emplois.

En mai dernier, le Parti vert a rendu public son plan d'action climatique, intitulé Mission possible. La formation politique promettait alors d’abaisser de façon conséquente la consommation de combustible fossile, mais aussi de mettre fin à toute importation du pétrole étranger.

Mercredi, la chef du Parti vert a tenté d’apaiser les craintes des travailleurs des secteurs gaziers et pétroliers qui pourraient perdre leur emploi après la mise en place de ce plan.

Nous allons parler directement avec les travailleurs qui ont peur de perdre leur emploi et leur montrer notre volonté de protéger leurs communautés.

Elizabeth May, chef du Parti vert

Engagement du Parti vert pour la transition des travailleurs des combustibles fossiles :

  • Investir dans des programmes de recyclage et d'apprentissage pour recentrer les compétences des travailleurs du secteur industriel vers les emplois du secteur des énergies renouvelables.
  • Commencer un nettoyage massif des puits de pétrole « orphelins », dont certains peuvent être transformés pour produire de l'énergie géothermique.
  • Créer un programme national pour adapter tous les bâtiments à une efficacité énergétique optimale.
  • Établir un cadre de transition pour prendre en compte les ressources et les circonstances uniques de chaque province.
  • Former des partenariats avec les peuples autochtones pour accélérer le développement des énergies renouvelables dans les communautés des Premières Nations et sur les terres autochtones.

Professeur à l’ENAP, David Talbot souligne la démarche de réflexion du Parti vert au sujet du secteur énergétique et des travailleurs dont les emplois sont menacés :Prendre en considération les travailleurs, c’est extrêmement important, car il ne faut pas oublier que ce sont des emplois extrêmement bien rémunérés dans ce secteur.

Par la suite, Elizabeth May a applaudi le rapport publié cette année par le Groupe de travail d'Environnement et Changement climatique Canada, sur la transition équitable pour les collectivités et les travailleurs des centrales au charbon canadiennes.

Le plan Mission possible adopterait les 10 recommandations du Groupe de travail et envisage de les appliquer aux autres secteurs touchés par la réduction des combustibles fossiles. Parmi elles, celle d'utiliser 300 millions de dollars pour financer des programmes de transition pour les travailleurs du charbon qui prendront leur retraite plus tôt que prévu, ou encore la création de centres de transition dirigés localement dans les collectivités touchées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement