•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasse à l’homme : une communauté ébranlée par la découverte des deux corps

Des agents de la GRC transportent un cercueil près d'un avion.

Un cercueil est chargé dans un avion de la GRC à Gillam, dans le nord du Manitoba, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Angela Johnston

Radio-Canada

La communauté de Port Alberni, sur l'île de Vancouver, est ébranlée par la découverte, mercredi, de deux corps au Manitoba, qui pourraient être ceux de Bryer Schmegelsky et de Kam McLeod.

La journée a été difficile, a déclaré Sharie Minions, la mairesse de Port Alberni, où ont grandi les deux fugitifs.

Ces jeunes étaient recherchés par la police depuis plus de deux semaines après trois homicides survenus dans le nord de la Colombie-Britannique.

Ce n’est certainement pas le dénouement que nous avions espéré.

Sharie Minions, mairesse de Port Alberni
Gros plan de la mairesse.

Sharie Minions

Photo : Radio-Canada

C’est une chose très difficile à vivre pour n’importe quelle communauté, dit-elle. Nous voulons que les gens soient soutenus de toutes les manières possibles.

« Sans mots »

La mère d’une des victimes, Sheila Deese, reste sans mots face à la nouvelle de la découverte des deux corps.

Sa fille, Chynna Deese, et Lucas Fowler, un couple de touristes, ont été retrouvés tués par balles le long de l’autoroute menant vers l’Alaska en juillet.

Chynna Deese embrasse Lucas Fowler dans la première photo. Leonard Dyck, en gros plan, dans la deuxième photo.

Les corps des touristes Chynna Deese et Lucas Fowler, à gauche, ont été retrouvés près de Liard Hot Springs, en Colombie-Britannique, le 15 juillet. Le chargé de cours universitaire Leonard Dyck, à droite, a été retrouvé mort quatre jours plus tard près de Dease Lake, en Colombie-Britannique.

Photo : Service de police de New South Wales et l'université de la Colombie-Britannique

Quelques jours plus tard, Leonard Dyck, un chargé de cours en botanique retraité de l’Université de la Colombie-Britannique, a également été retrouvé sans vie dans le nord de la province.

La GRC a découvert deux corps mercredi matin dans le nord du Manitoba.

Les familles McLeod et Schmegelsky n’ont pas fait de commentaires aux médias.

Une feuille est affichée sur la porte de la résidence Schmegelsky. On peut y lire (en anglais) : À tous les journalistes et caméramans : nous vous demandons de respecter notre vie privée à l’heure actuelle, en demeurant à l'écart de notre terrain, en évitant de sonner ou de frapper à notre porte. Vous êtes devenus une nuisance pour nous et nos voisins. Nous ne ferons aucune déclaration.

Une feuille affichée sur la porte de la résidence Schmegelsky demande « à tous les journalistes et caméramans [de] respecter [leur] vie privée à l’heure actuelle, en demeurant à l'écart de [leur] terrain ». La feuille indique également que la famille « ne fera aucune déclaration ».

Photo : CHEK News

Des communautés soulagées

La Première Nation d’Iskut, située à moins de 20 km du lieu où le corps de Leonard Dyck a été retrouvé, est soulagée. Lorsque les suspects n’étaient pas encore retrouvés, il y avait encore de la peur. On se demandait s’ils reviendraient, où ils étaient, explique Jodi Payne, une membre de la communauté.

[Nous avons tous] suivi cette chasse à l’homme de près. Nous cherchions des mises à jour, parce que nous avions plusieurs questions sans réponses.

Selon Mme Payne, le meurtre a incité plusieurs habitants de sa localité à barrer leurs portes, à surveiller leurs enfants de plus près et à garder l’oeil sur les étrangers. Les habitants de Jade City, à 115 km du site de la découverte du corps de Leonard Dyck, ont également eu le même comportement.

Une pancarte le long de l'autoroute 37 indique que les villes d'Iskut et de Dease ainsi que l'autoroute de l'Alaska sont sur le chemin.

Une étendue de l'autoroute 37 menant à Iskut et à Dease Lake, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Jason Proctor

J'ai l'impression que nous sommes tous des victimes, déclare en larmes Claudia Bunce, propriétaire de la boutique Cassiar Mountain Jade Store.

Bryer Schmegelsky et Kam McLeod étaient passés par son magasin la veille de la découverte du corps de Leonard Dyck.Je ne sais pas si nous saurons vraiment ce qui s'est passé ou si nous le comprendrons, dit Mme Bunce. Je me sens très mal pour tout le monde.

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a remercié les autorités, les communautés et tous ceux qui ont travaillé sans cesse pour clore ce dossier tout en assurant la sécurité du public.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Crimes et délits