•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Édith Butler recevra un titre honorifique de la France

Édith Butler avec des écouteurs en studio.

Édith Butler recevra une distinction honorifique le 19 août à Moncton.

Photo : Radio-Canada

Jessica Savoie

L'artiste acadienne Édith Butler recevra le titre de chevalière de l'Ordre des arts et des lettres de la République française le 19 août à Moncton.

Ce titre honorifique lui sera remis lors d'une soirée au bureau du consul de France pour les provinces de l'Atlantique sur la rue Main à Moncton.

Le consul, Johan Schitterer, lui remettra cette distinction pour ses nombreuses contributions artistiques à la francophonie canadienne, française et mondiale.

La gérante de l'artiste, Lise Aubut, affirme qu'Édith Butler est très honorée de cette reconnaissance.

C'est un honneur qui n'est offert qu'à ceux qui se sont réellement démarqués, tant sur la scène artistique que dans l'enrichissement de la francophonie, dit-elle.

Mme Butler est d'autant plus heureuse que le prix lui sera remis pendant que se tient, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et à l'Île-du-Prince-Édouard, le Congrès mondial acadien de 2019, qui célèbre la vitalité de l'Acadie contemporaine.

Le titre de chevalier des Arts et des Lettres récompense des gens qui se sont démarqués par leurs créations artistiques ou littéraires et qui ont laissé des traces de leur passage dans la francophonie internationale.

Trois femmes sur scène lors d'une prestation musicale.

Édith Butler et Lisa LeBlanc

Photo : Radio-Canada / Amélie Grenier

Édith Butler a conquis un très vaste auditoire grâce à ses chansons fougueuses et engagées. Récipiendaire du Prix de l’Académie Charles Cros dès son album Je m’appelle Édith, elle a enregistré deux cent cinquante chansons et poursuit toujours une carrière active tant sur disque que sur scène, peut-on lire dans le communiqué de presse du gouvernement français.

Mme Butler est l'une des pionnières de la chanson acadienne et selon Mme Aubut, elle est particulièrement touchée de savoir que ses airs mélodieux aux accents acadiens ont marqué le peuple français.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Arts de la scène