•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le financement du transport collectif confirmé à Lévis

Esquisse du projet sur Guillaume-Couture

Photo : Ville de Lévis

Marc-Antoine Lavoie

Lévis obtient le financement nécessaire à la réalisation de son projet de transport collectif. Le gouvernement fédéral a confirmé mercredi son appui à l’aménagement de voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture.

Le plan de transport structurant adapté à la réalité lévisienne a été présenté par le maire Gilles Lehouillier en juin 2017, en réponse à l’abandon du projet de SRB.

Québec débourse 50 millions de dollars. Ottawa participe pour sa part à la hauteur d’un peu plus de 27 millions de dollars. Lévis assumera le reste des coûts du projet estimé à près de 88 millions de dollars.

C'est probablement l'un des plus grands investissements des trois ordres de gouvernement qui a été fait ici dans la région, se réjouit le ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne. Ça va améliorer la fluidité de la circulation. C’est le genre d’annonce qui ne peut pas attendre.

Un homme souriant qui porte une feuille d’érable rouge sur le revers de son veston

François-Philippe Champagne, ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités

Photo : The Canadian Press / CHAD HIPOLITO

De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier indique qu'il s'agit du plus important investissement public à Lévis.

Le maire Gilles Lehouillier brandit son plan de transport en commun pour Lévis.

Le maire Lehouiller a présenté son projet de transport en commun en 2017.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Lévis mise sur les voies réservées

Le projet du maire Gilles Lehouillier consiste en l’aménagement d’environ 4,5 km de voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture entre Monseigneur-Bourget et Kennedy, peut-être même Charles-Rodrigue et dans l'ouest de la ville, de la rue Mercure jusqu'à la tête des ponts.

En mars 2018, le plan de mobilité durable de la Ville de Lévis a été inscrit au Plan québécois des infrastructures 2018-2028. Le provincial avait alors réservé un budget de 79 millions de dollars et demandait une participation du gouvernement fédéral.

À quelques mois des élections, le ministre Champagne s’est défendu de vouloir obtenir des bénéfices politiques en effectuant cette annonce.

C’est au moment de l’annonce du fédéral que les coûts peuvent être engagés pour les projets. Ça permet aux ingénieurs, aux architectes et aux travailleurs de commencer la réalisation du projet. Donc, on ne veut pas retarder rien, a-t-il ajouté mardi.

L’aménagement de voies réservées sur la route 116 est également prévu dans le Plan de mobilité durable de la Ville de Lévis. Le projet ne serait toutefois pas inclus dans le financement annoncé mercredi, car il s’agit d’un dossier à part sur lequel Québec travaille en parallèle puisqu'il s'agit d'une route provinciale.

Québec

Transport en commun