•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abandon des accusations contre un élève de l'école St. Michael's

Une autopatrouille blanche, rouge et bleue devant un édifice en briques brunes

Selon la police, les présumées agressions sexuelle et physique se sont produites sur les terrains de l'école, l'automne dernier.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Les accusations d'agression sexuelle et de voies de fait auxquelles faisait face un élève de la prestigieuse école catholique St. Michael's à Toronto ont été abandonnées.

La Couronne explique qu'après un réexamen du cas, il n'existait pas suffisamment de preuves contre l'adolescent pour espérer obtenir une condamnation en cour.

Au total, sept élèves de l'établissement privé avaient été accusés l'an dernier, relativement à des initiations qui auraient inclus des agressions physiques et sexuelles.

Les accusations contre les six autres élèves sont maintenues.

Les accusés, qui ne peuvent pas être identifiés en raison de leur âge, faisaient partie d'une équipe de football de l'institution.

Selon la police, les faits reprochés se sont produits sur les terrains de l'école l'automne dernier.

L'affaire avait mené à l'expulsion des sept accusés ainsi qu'à la démission du directeur de l'établissement, Greg Reeves.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Agression