•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colis suspects : une unité canine permanente à la gare Union de Toronto

Photo d'un chien la langue sortie attachée à une laisse

Dash est l'un des trois chiens qui feront partie de l'unité canine de la gare Union.

Photo : Metrolinx

Radio-Canada

Trois chiens détecteurs d'explosifs patrouilleront à partir de l'automne à la gare Union du centre-ville de Toronto dans le cadre d'une nouvelle unité canine pour les colis suspects formée par l'agence provinciale Metrolinx.

La gare Union accueille des dizaines de millions de passagers chaque année, que ce soit des usagers du métro, des trains de banlieue GO ou des trains VIA.

Or, à l'heure actuelle, Metrolinx dépend de la police dans le cas de colis suspects.

L'objectif de la nouvelle unité canine, disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, est d'être en mesure d'intervenir plus rapidement.

Le fait de disposer de nos propres équipes nous permettra d’enquêter sur des objets suspects en quelques minutes pour assurer la sécurité publique. Cette amélioration pourrait éviter à notre clientèle plusieurs heures de retard, explique le porte-parole de Metrolinx, Nitish Bissonauth.

Metrolinx explique que dans « 99% des cas », les colis suspects ne sont que des sacs oubliés par des usagers.

Toutefois, si le chien renifle l'odeur d'un explosif, Metrolinx fera appel à la police.

Photo de deux hommes debout portant des uniformes d'agents de sécurité; l'un d'eux tient un chien en laisse.

Les chiens renifleurs se promèneront à la gare Union dès la fin du mois de septembre.

Photo : Radio-Canada / Myriam Eddahia

Deux des trois chiens, Dash et Raiden, sont actuellement au milieu d'une formation de douze semaines de la police de Toronto. Ils seront en service à la fin du mois de septembre.

Le troisième animal sera prêt seulement en octobre, parce qu'il n'a pas encore été sélectionné.

Pour être sélectionné, le chien doit pouvoir interagir avec le public et ne pas être anxieux autour des usagers du transport en commun ou encore des bruits des trains, indique Metrolinx.

L'agence provinciale demande aux usagers de ne pas caresser les chiens lorsqu'ils sont en service, pour ne pas perturber leur travail.

Avec des renseignements fournis par Myriam Eddahia

Avec les informations de CBC News

Prévention et sécurité

Justice et faits divers