•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ex-membre du PCU accuse Jason Kenney de lui avoir fait payer des dépenses électorales

Gros plan du profil de Jason Kenney sur fond flou.

Jason Kenney a remporté la course à la direction du Parti conservateur uni, en octobre 2017, avant de gagner les élections provinciales albertaines d'avril 2019.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Audrey Neveu

Un ancien membre du Parti conservateur uni (PCU) a été contacté par un enquêteur du bureau du commissaire aux élections de l’Alberta en lien avec une plainte qu'il a déposée en décembre dernier contre le premier ministre albertain, Jason Kenney. Dans sa plainte, il affirme avoir été écarté comme candidat du PCU alors qu'il avait accepté de débourser 27 000 $ pour payer le coût d'adhésion d'autres membres et d'organiser des événements au nom du parti.

Tariq Chaudhry, un ancien président de l’Association pakistanaise du Canada, a déposé une plainte auprès du commissaire il y a sept mois.

J'ai l’impression que le Parti conservateur uni et M. Kenney n’étaient pas sincères dans leur promesse de permettre et d’appuyer ma nomination comme candidat du PCU lors de l’élection [ provinciale d’avril 2019 ] dans la circonscription d’Edmonton-Mill Woods et qu’ils se sont servis de moi pour payer des dépenses de la campagne à la direction du parti, affirme-t-il dans sa plainte.

Tariq Chaudhry allègue que, durant l’été 2017, Jason Kenney lui a personnellement demandé de l’aider à recruter des membres de la communauté pakistanaise et de donner le plus de cartes de membres que possible afin d’appuyer sa candidature dans la course à la direction du Parti conservateur uni, en 2017.

J’en ai donné beaucoup, mais je ne pouvais payer que l’équivalent de 6000 $, écrit Tariq Chaudhry dans sa lettre envoyée au commissaire, le 28 décembre 2018. M. Kenney m’a dit que quelqu’un d’autre paierait pour le reste.

Jason Kenney soulève les bras de Doug Schweitzer et Brian Jean à ses côtés en signe de victoire.

Jason Kenney (au centre) a battu ses compétiteurs Doug Schweitzer (à gauche) et Brian Jean (à droite) lors de la course à la direction du Parti conservateur uni, en octobre 2017.

Photo : The Canadian Press / Jeff McIntosh

CBC/Radio-Canada a obtenu une copie d’un courriel envoyé par l’enquêteur Dave Jennings, du bureau du commissaire aux élections de l’Alberta, à Tariq Chaudhry le 27 mai dernier. L’enquêteur dit avoir été affecté à sa plainte, spécifiquement au sujet des allégations selon lesquelles vous avez dû acheter des cartes de membres du PCU et organiser des événements pour lesquels vous n’avez pas été remboursé ou qui n’ont pas été déclarés.

L’enquêteur spécifie que Tariq Chaudhry ne fait pas l’objet d’une enquête. Le gestionnaire des enquêtes du bureau du commissaire aux élections, Steve Kay, n’a pas voulu commenter ce courriel.

Plus de 27 000 $ de dépenses

Dans une déclaration sous serment, Tariq Chaudhry allègue également que Jason Kenney lui a demandé de penser à se présenter dans la circonscription d’Edmonton-Mill Woods lors des élections provinciales du printemps 2019. Il l’a aussi encouragé à organiser une activité en 2017 et une autre en 2018 pour la fête musulmane Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois du ramadan, pour lesquelles il dit ne pas avoir été remboursé.

Il affirme également qu’il a organisé une activité importante pour Jason Kenney chez lui, et ce, à ses frais. Au total, Tariq Chaudhry dit avoir dépensé 27 076 $ pour les cartes de membre et ces activités.

Il affirme qu’au banquet du 24 septembre 2017, il a tenté de donner directement à Jason Kenney l’argent pour payer l'adhésion au parti des 1200 personnes à qui il avait fait signer une carte de membre.

M. Kenney m’a demandé que les 6000 $ soient payés en argent comptant et m’a dit qu’il s'organiserait pour qu’une autre personne vienne chercher l’argent chez moi à un autre moment, écrit Tariq Chaudhry dans sa déclaration sous serment.

Il affirme que les dirigeants du PCU lui ont demandé d’organiser un deuxième banquet pour l’Aïd el-Fitr le 21 juin 2018, durant lequel il a demandé à Jason Kenney qui paierait pour les deux activités. Il affirme que Jason Kenney l’a évité durant la soirée et que, par la suite, celui-ci et le Parti conservateur uni ont cessé de répondre à ses appels et à ses messages textes.

Les dirigeants du PCU ont clairement dit qu’ils avaient quelqu’un d’autre en tête comme candidat dans la circonscription d’Edmonton-Mill Woods lors de la prochaine élection.

Extrait de la déclaration sous serment de Tariq Chaudhry au commissaire aux élections de l'Alberta

Aucune de ses allégations n’a été prouvée en cour.

Le bureau de Jason Kenney n’a pas répondu aux allégations spécifiques de Tariq Chaudhry. Nous avons discuté de cette question dans le passé, écrit la porte-parole du bureau du premier ministre, Christine Myatt. Le bureau du commissaire n’a pas été en contact avec nous au sujet de la lettre de M. Chaudhry.

D’autres enquêtes

Le commissaire aux élections enquête également sur des irrégularités financières lors de la course à la direction du Parti conservateur uni, en 2017. Il a déjà imposé des dizaines de milliers de dollars d’amende à l’ancien candidat Jeff Callaway et à son entourage. Celui-ci était accusé de s’être lancé dans la campagne uniquement pour attaquer l’adversaire principal de Jason Kenney, Brian Jean.

La Gendarmerie royale du Canada fait également enquête sur des allégations de vol d’identité à la suite de cette course à la direction du PCU remportée par Jason Kenny. En avril, CBC/Radio-Canada a dévoilé qu'à l'époque de faux courriels ont été utilisés pour voter à la place de membres du Parti conservateur uni.

Avec les informations de Drew Anderson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !