•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un camping ontarien en voie de devenir une institution de la francophonie

Vue aérienne de Twin Lakes Camping.

Le terrain de camping Twin Lakes de Moonbeam est devenu un incontournable pour les Québécois qui traversent le pays.

Photo : Collection Twin Lakes Camping

Jimmy Chabot

Situé à mi-chemin entre Kapuskasing et Smooth Rock Falls, le terrain de camping Twin Lakes de Moonbeam est devenu un lieu de rassemblement pour les francophones dans le Nord de l'Ontario.

Le terrain de camping accueille 250 campeurs saisonniers. 90 % d’entre eux proviennent des milieux francophones, de Hearst jusqu'en Abitibi.

Il y a beaucoup de Québécois qui traversent le Canada qui s’y arrêtent parce qu’ils peuvent parler en français

Joanne Guindon, copropriétaire

Marc-André Gravel et Stéphanie Guindon y campent depuis 2017 avec leurs deux enfants. Le couple de Kapuskasing fait remarquer qu’autour de leur roulotte, les enfants sont tous francophones.

Les soirs au camping, les petits font beaucoup de spectacles et choisissent toujours des groupes comme Le Groupe Swing ou Les Trois Accords.

Stéphanie Guindon, campeuse
Deux petites costumées pour l'Halloween.

Miah Prévost de Kapuskasing et Nyah Cheff de Cochrane se préparent à passer l'Halloween.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Au camping, des activités comme l’Halloween en août connaissent davantage de succès que la fête elle-même le 31 octobre. D'ailleurs, Marc-André Gravel a distribué 185 sacs de bonbons aux jeunes du voisinage cette année.

Une carrière de sable transformée en camping

Le terrain de camping Twin Lakes a vu le jour au milieu des années 1980, lorsque Réginald et Aline Guillemette ont transformé leur carrière de sable. Ils ont creusé deux lacs et ont créé trois plages.

Une photo datant des années 80 avec des vieilles voitures et casse-croûte au toit rouge avec une montagne de sable en arrière plan.

Le casse-croûte avec la carrière de sable en arrière-plan.

Photo : Collection Twin Lakes Camping

Je fournissais du sable à deux compagnies de ciment à Kapuskasing. En creusant, j’ai réalisé qu’il y avait une source d’eau sous terre.

Réginald Guillemette, fondateur de Twin Lakes Camping

Réginald Guillmette a mis une quinzaine d'années pour y arriver, mais se souvient de l’époque ou les gens disaient c’est seulement une carrière de sable, c’est juste de la poussière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Vacances et sorties