•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bienfaits des bains de forêt, selon la première sylvothérapeute de la C.-B.

Un homme regarde vers la cimes d'arbres immenses dans une forêt.

La sylvothérapie est une pratique émergente en Amérique du Nord.

Photo : Radio-Canada / Chris Corday

Radio-Canada

Faire une promenade en forêt pour calmer l'anxiété ou contrer la dépression est un mode de soin populaire au Japon. Le shinrin-yoku, connu en français comme la prise d'un bain de forêt, s’enracine en Colombie-Britannique, qui a désormais une première praticienne certifiée.

Le bain de forêt, c’est s'immerger dans l’ambiance de la forêt et permettre à sa beauté de s’imbiber dans tous nos sens, ce qui crée un effet vraiment calmant, explique Haida Bolton, sylvothérapeute.

Plusieurs études menées sur cette pratique depuis les années 1950 démontrent qu'elle a des effets positifs sur l'anxiété, selon celle qui est devenue la première sylvothérapeute certifiée de la province.

Les bains de forêt ont été popularisés en Amérique du Nord par l’Association des guides en sylvothérapie et en thérapie verte de la Californie (Association of Nature and Forest Therapy Guides and Programs), ajoute Haida Bolton.

Plan serré du visage souriant de Haida Bolton devant deux troncs d'arbres.

Haida Bolton a été certifiée en sylvothérapie en 2016.

Photo : Facebook / @HaidaBolton

Quelques étapes simples à suivre

Observez la forêt autour de vous dans un endroit pendant 20 à 30 minutes. Écoutez, sentez et ressentez les différentes textures et remarquez les différentes couleurs et toute autre chose que votre corps est porté à remarquer, explique-t-elle.

Les forêts ont un effet calmant et serein, comme un retour chez soi.

Haida Bolton, sylvothérapeute

Plusieurs activités permettent un temps prolongé dans la nature, mais la thérapeute explique qu'il existe une différence entre celles-ci et les bains de forêt.

Les randonnées sont une bonne manière de profiter des forêts, mais leur objectif est de se rendre d’un point à l’autre, probablement le plus rapidement possible, explique-t-elle.

Les bains de forêt, c’est plutôt de ralentir et de ressentir tout avec son cœur et ses doigts, son sens de l’odorat et son ouïe.

Haida Bolton a obtenu sa certification de guide en sylvothérapie en 2016 auprès de l'Association des guides en sylvothérapie et en thérapie verte de la Californie.

Avec les informations de Claire Hennig

Colombie-Britannique et Yukon

Santé