•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zone d'intervention spéciale: un casse-tête pour les municipalités

Abris tempos

Un secteur inondé de Bécancour en 2017.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

Radio-Canada

La zone d’intervention spéciale (ZIS), déterminant les résidences en zone inondable, tient bien des municipalités et résidents occupés en cette période estivale.

Cette mesure temporaire, mise en place par le gouvernement du Québec en attendant la nouvelle cartographie, comprend tous les bâtiments en zone inondable 0-20 ans, ainsi que ceux qui ont été inondés en 2017 ou 2019.

Les citoyens qui considèrent que leur maison a été incluse par erreur ont jusqu'au 19 août pour demander son retrait de la zone dans laquelle les nouvelles constructions ou des rénovations majeures sont désormais interdites.

À Bécancour, l'administration municipale est débordée par les demandes de citoyens inquiets . La Ville a donc décidé de tenir une séance d'information mardi soir pour répondre aux nombreuses questions des citoyens. Ce sont 207 résidences qui ont été ajoutés à la ZIS.

Alors qu'on avait une cartographie auparavant qui était très bonne, qu'on a pu tester. On nous la change au complet. Donc, il faut dire aux gens responsables de ça : "Vous avez mis le pinceau trop large. Ça a pas d'allure ce que vous nous présentez et ça met les citoyens dans une situation extrêmement inconfortable", souligne le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Le phénomène est tel que la Ville de Nicolet a dû retarder des vacances. La situation a aussi généré des frais pour la Ville en heures supplémentaires. La municipalité a été forcée de garder plus longtemps des employés contractuels pour donner un coup de main à ses équipes.

De faire ça, rapidement, pendant l'été, nous, on a beaucoup souffert de nos propres vacances. Maintenant, on essaie d'avoir des réponses du gouvernement et ils sont en vacances. C'est difficile d'avoir des réponses, souligne la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

98 000 maisons de 783 municipalités se trouvent actuellement dans la ZIS. La première version de la carte incluait 120 000 maisons. 

C'est donc que 20% des maisons ont été exclus dans la deuxième version, rendue publique le 15 juillet. Un autre version sera dévoilée après l’étude des nouvelles demandes.

D'après des informations de Marilyn Marceau

Mauricie et Centre du Québec

Incidents et catastrophes naturelles