•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour les trottinettes électriques en libre-service à Montréal

Une trottinette électrique de l'entreprise Lime dans les rues de Paris.

Photo : Getty Images / AFP / Enzo Tribouillard

Thomas Gerbet

Des centaines de trottinettes électriques en libre-service devraient envahir les rues de Montréal d'ici la fin de la semaine. Radio-Canada a appris que l'entreprise Lime a obtenu lundi son permis de la Ville.

Dans un hangar de Montréal, des centaines de trottinettes alignées les unes sur les autres attendent d'être déployées, alors que le soleil brille dehors.

Plus d'un mois après le feu vert du gouvernement du Québec, l'entreprise Lime commençait à s'impatienter, disant perdre des occasions d'affaires.

Maintenant que les élus municipaux lui ont donné leur approbation, Lime a commencé à dessiner sur la chaussée 240 places de stationnement pour ses trottinettes.

Les bandes blanches avec un logo de trottinette se retrouveront à des intersections, dans l'espace de cinq mètres où il est interdit de stationner des voitures.

L'arrondissement de Ville-Marie et la municipalité de Westmount seront les premiers secteurs à en accueillir, suivis dans les 24 à 48 heures par les arrondissements de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

Rosemont–La Petite-Patrie et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve devraient leur emboîter le pas un mois plus tard, au moins.

Les autres arrondissements ont passé leur tour cette année et devraient être au rendez-vous l'année prochaine, si le permis de l'entreprise est reconduit.

10 $ la demi-heure

Utiliser une trottinette Lime coûtera 1 $ pour démarrer, puis 30 cents la minute, soit 10 $ la demi-heure.

Des règles strictes

Montréal impose à Lime un des règlements les plus sévères du monde.

Les utilisateurs de trottinettes électriques devront obligatoirement porter un casque, avoir au moins 18 ans ou, à défaut, détenir un permis pour la conduire d'un cyclomoteur (accessible à partir de 14 ans).

Les trottinettes ne pourront pas rouler à plus de 20 km/h et seront interdites sur les trottoirs ainsi que sur les routes où la limite de vitesse excède 50 km/h.

Les usagers devront photographier leur trottinette dans l'application à la fin de leur utilisation pour garantir qu'elle est garée dans un endroit autorisé.

Ils devront aussi suivre une courte formation lors de l'activation de l'application mobile.

Attention aux accidents

Alexandre Gagné sur une trottinette électrique dans la rue.

Alexandre Gagné utilise une trottinette électrique depuis le mois de juillet.

Photo : Radio-Canada / Thomas Gerbet

Le maniement des trottinettes électriques n'est pas à prendre à la légère.

Aux États-Unis, les hôpitaux rapportent de nombreuses fractures, de même qu'aux urgences de Calgary, où les trottinettes Lime sont disponibles depuis quelques jours. En Alberta, le casque n'est toutefois pas obligatoire.

Au départ, il y a une adaptation qui est nécessaire, explique Alexandre Gagné, un Montréalais qui s'est acheté une trottinette semblable au modèle de Lime, le mois dernier.

On peut être surpris par la petite poussée au départ et par les imperfections de la chaussée.

Alexandre Gagné, utilisateur d'une trottinette électrique.

Alexandre Gagné remarque une curiosité à son égard de la part des automobilistes. Mais tout se passe bien, je n'ai pas eu de remarques négatives, assure-t-il.

Le conducteur de trottinette assure qu'il respecte la signalisation routière comme doivent le faire les cyclistes.

Les autres usagers de trottinettes électriques feront-ils comme lui? Le test de la réalité nous le dira.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Transports