•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des propriétaires de condo en Nouvelle-Écosse s'opposent aux locations à court terme

248AA674-6F73-4954-95AB-8BBA133852B2

Un promoteur immobilier offre en location à court terme des condos dans un immeuble de Dartmouth, au grand dam d'autres propriétaires de logement dans cet immeuble.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

Des propriétaires d'un édifice en copropriété en Nouvelle-Écosse contestent, devant un tribunal d'arbitrage, la décision d'un promoteur immobilier de permettre les locations à court terme de certains logements de leur immeuble.

L'édifice The Anchorage a été construit par le promoteur immobilier Francis Fares. Il fait partie du projet immobilier Kings Wharf, sur le front de mer à Dartmouth, dans la région d'Halifax.

L'immeuble compte 88 logements.

Le promoteur Fares and Co. Development est demeuré propriétaire de 35 de ces logements dans le but de les louer à court ou à long terme. Plusieurs de ces logements sont donc annoncés dans des sites de location à court terme, comme Airbnb.

C'est là que le bât blesse, selon les propriétaires de condo qui ont acheté un logement dans l'édifice The Anchorage. Depuis un an, le conseil de copropriété de l'immeuble cherche à empêcher le promoteur de louer des logements à court terme.

Dans le procès-verbal d'une rencontre du conseil de copropriété, obtenu par Radio-Canada, on peut lire que les propriétaires souhaitent protéger le statut et la valeur de leur propriété.

Quatorze logements étaient annoncés sur la plateforme Airbnb, selon le procès-verbal d'une rencontre du conseil de copropriété en août 2018. La majorité [des logements] sont offerts par le promoteur, mais plusieurs propriétaires de condominium annoncent également leur logement sur Airbnb, mentionne le document.

Le procès-verbal de mai 2019 décrit un échange long et acrimonieux sur la question [...] de la location à court terme entre les membres du conseil de copropriété.

Le promoteur Fares and Co. Development refuse de parler du contenu du procès-verbal, affirmant qu'il s'agit d'un document confidentiel. Nous ne ferons aucun commentaire, car l'arbitrage est un processus confidentiel, explique dans un courriel Laurie Coring, la directrice du marketing de l'entreprise.

En Nouvelle-Écosse, les différends impliquant des propriétaires de logements en copropriété peuvent être soumis à l'arbitrage.

Plusieurs propriétaires de la région d'Halifax tentent de limiter la présence d'Airbnb. Ils affirment que la location de résidences à court terme cause de plus en plus de problèmes dans leur voisinage.

Avec des informations de Jack Julian, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Tourisme