•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de fusillades : Ottawa proposera des solutions pour mettre fin à la violence armée

Ralph Goodale

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, promet une série de propositions « musclées et efficaces » pour enrayer la violence armée, après que 17 personnes ont été blessées par balles à Toronto au cours du long week-end. Le ministre n’a pas spécifié, toutefois, si son gouvernement souhaite proposer de bannir les armes de poing.

Ces propositions seront connues au cours des prochaines semaines, à temps pour la campagne électorale fédérale.

Le maire, John Tory, presse à nouveau Ottawa de bannir les armes de poing, affirmant qu'il s'agit d'un outil qui pourrait contribuer à contrer la violence armée à Toronto.

Nous examinons bien sûr ce que font d'autres pays et prenons nos propres décisions, a affirmé le ministre de la Sécurité publique lors d'une conférence de presse mardi à Ottawa.

Ralph Goodale a également énuméré les mesures déjà prises par son gouvernement, dont des investissements importants pour lutter contre la violence armée et les gangs.

Une situation triste et frustrante

Photo d'un policier et de trois autres personnes se tenant debout près de deux véhicules de police.

Des policiers sur les lieux d'une fusillade survenue vers 23 h, lundi, à l'extérieur d'un immeuble dans l'est de Toronto.

Photo : CBC/Jeremy Cohn

Le maire de Toronto affirme que la situation est triste et frustrante, parce que la Ville fait absolument tout ce qui est possible, mais il n'y a pas de solution magique, dit-il.

Il se défend d'avoir refusé de doubler le budget de la stratégie municipale pour les jeunes à risque, comme le réclamaient certains conseillers municipaux, alors que la Ville a bonifié le budget de la police cette année, notamment pour embaucher plus d'agents.

On continue à réclamer plus d'argent d'Ottawa pour la prévention du crime. Mais ce sont des investissements à long terme, qui ne vont pas donner des résultats le week-end prochain.

John Tory, maire de Toronto

Le chef de police « préoccupé »

Lors d'un point de presse en début d'après-midi lundi, le chef de police Mark Saunders s'était dit « préoccupé » par la vague de fusillades dans sa ville.

Quelques heures plus tard, une autre fusillade faisait deux blessés, dont un grave, dans le secteur de Lawrence Heights, dans le nord de Toronto.

Puis en soirée, Toronto a été touchée par deux autres fusillades.

La police a répondu vers 22 h à un appel d'urgence concernant de multiples coups de feu tirés dans le nord-ouest de la ville, près de l'artère Dixon Road.

À leur arrivée sur place, les policiers ont trouvé une victime. Sa vie n'est pas en danger.

Des témoins racontent avoir vu des suspects prendre la fuite en courant ainsi que deux véhicules ayant quitté les lieux rapidement. La police n'a donné aucune description de suspect pour l'instant.

Photo de deux policiers se tenant debout devant la vitrine d'un bar le soir près d'une banderole de police jaune.

Une fusillade survenue dans cette boîte de nuit du nord de Toronto a fait cinq blessés, tôt lundi matin.

Photo : CBC/Jeremy Cohn

Une autre fusillade est survenue peu après 23 h à l'autre bout de la ville, à l'extérieur d'un immeuble d'appartements à Scarborough, près de l'intersection des artères Lawrence et Mossbank.

Les policiers n'ont identifié aucune victime à leur arrivée sur les lieux, mais un homme s'est présenté par la suite à l'hôpital. Sa vie ne serait pas en danger.

Selon la police, un suspect aurait été aperçu prenant la fuite à bord d'un VUS noir. Toutefois, aucune description de suspect n'a été donnée pour le moment.

Toronto

Crimes et délits