•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes cyclistes de Kitcisakik accueillis triomphalement dans leur communauté

Des jeunes et des adultes autochtones lèvent les bras en l'air devant l'affiche indiquant leur arrivée à Kitcisakik.

Les jeunes cyclistes sont de retour de leur périple de 1600 kilomètres.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Thomas Deshaies

Les jeunes cyclistes anichinabés de Kitcisakik ont terminé aujourd'hui leur parcours de 1600 kilomètres à travers les 11 communautés algonquines du Québec et de l'Ontario. Ils ont eu droit à un accueil triomphal à leur arrivée dans leur communauté.

L'émotion était au rendez-vous à Kitcisakik, où la communauté s'était mobilisée pour accueillir la dizaine de jeunes cyclistes partis il y a six semaines.

Les proches venus serrer les cyclistes dans leurs bras n'ont d'ailleurs pas retenu leurs larmes, au milieu de la foule.

La fierté qui se dégageait des cyclistes, qui sont au fil des dernières semaines devenues une source d'inspiration pour plus d'un, était palpable.

Une vingtaine de personnes posent bras dessus, bras dessous, dans un gymnase.

Les cyclistes ont été accueillis chaleureusement à leur retour à Kitcisakik.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Dynamiser la communauté

L'initiative émane du centre de santé de Kitcisakik, qui souhaitait offrir une panoplie d'activités aux jeunes afin d'éviter qu'ils se réfugient dans la consommation.

L'objectif du centre de santé, c'est d'occuper tous les enfants, de toutes les catégories d'âge. Qu'on leur donne de l'espoir pour demain, puis aussi de rehausser leur estime de soi, explique la directrice du centre de santé, Véronique Papatie.

Le but c'est de permettre à ces jeunes de rêver qu'ils sont capables eux aussi de pédaler et de faire autre chose.

Véronique Papatie, directrice du centre de santé de Kitcisakik

Le chef de Kitcisakik, Régis Pénosway, invite toutes les communautés à encourager ce type d'initiative. Je crois que ça va les marquer à tout jamais, souligne-t-il, tout en se réjouissant de l'accueil exceptionnel des jeunes dans les communautés.

Une femme portant un chandail des Jeunes cyclistes de Kitcisakik sourit à la caméra.

Véronique Papatie, directrice du centre de santé de Kitcisakik

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Une « révolution »

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, qui s'était déplacé pour l'occasion, a livré un vibrant témoignant empreint d'optimisme.

Il est allé jusqu'à parler de véritable « révolution » dans les communautés. Il affirme avoir constaté un vent de changement, particulièrement au cours des derniers mois. C'est un mouvement d'affirmation clair de leur part, s'exclame M. Picard.

On est rendu à une étape où on va au-delà de l'espoir.

Ghislain Picard

Je pense que tout converge vers ce que j'appelle une espèce de renouveau, de renaissance de nos nations, souligne-t-il. Ça va passer par les jeunes qui sont extrêmement motivés.

Le voyage des jeunes cyclistes a suscité l'engouement sur les réseaux sociaux, et les organisateurs espèrent que les retombées continueront de prendre de l'ampleur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !