•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sièges d'auto pour enfants sont souvent mal installés, selon une experte

Dans la voiture

Un enfant qui dort dans un

Photo : Getty Images / Alija

Radio-Canada

Même si beaucoup de personnes pensent les installer correctement, une spécialiste, en Nouvelle-Écosse, affirme que la plupart des sièges d'auto pour enfants sont mal ajustés dans les véhicules. 

Katherine Hutka, du Centre des sciences de la santé IWK à Halifax, soutient que la principale cause de mortalité chez les enfants de moins de 14 ans, au Canada, est une collision. 

L'experte explique qu'un siège de voiture adéquatement utilisé peut réduire de 70% les risques de décès et de blessures. 

Mme Hutka mentionne aussi que les personnes ayant le plus besoin d'aide sont les nouveaux arrivants qui viennent d'endroits où les sièges d'auto ne sont pas couramment utilisés. 

Ils n'ont probablement pas de loi sur le port de la ceinture. C'est probablement nouveau pour eux.

La spécialiste du Centre des sciences de la santé IWK, Katherine Hutka

Au fil des années, elle a vu des sangles coupées, nouées, et même un siège pour enfant coincé entre deux sièges avant d'une voiture. 

Katherine Hutka en évaluation avec un carnet de notes.

Katherine Hutka, qui travaille avec l'hôpital pour enfants IWK à Halifax, en train d'évaluer le siège pour enfant d'une nouvelle arrivante.

Photo : Radio-Canada / Peter Sutherland/CBC

Méthodes d'inspection

Il y a quelques éléments que Katherine Hutka vérifie lorsqu'elle examine un siège pour enfant. Premièrement, il doit être bien attaché au véhicule. 

« On ne doit pas être capable de le bouger plus d'un pouce de l'avant à l'arrière, et de chaque côté », dit Mme Hutka. 

S'il s'agit d'un siège orienté vers l'avant, l'attache supérieure doit être utilisée. L'experte s'assure ensuite que le harnais est bien ajusté sur l'enfant. 

« On le sait que les enfants sont placés dans des bancs d'appoint avant que cela soit légal, à 40 livres au moins, comme l'exige la loi », indique Katherine Hutka. 

Cette dernière conseille à toute personne de passer dans un centre de ressources pour les familles pour faire évaluer son siège pour enfant. 

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Enfance