•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médicaments génériques et médicaments originaux, même chose?

Des capsules blanches et mauves sortent d'un contenant de médicaments.

Même si on soutient que les ingrédients actifs du médicament original sont les mêmes que pour les génériques, les ingrédients inactifs pourraient aussi avoir une influence.

Photo : Associated Press / Elise Amendola

Radio-Canada

Une chercheuse de l'Université du Québec à Trois-Rivières s'interroge sur l'équivalence des médicaments génériques et des médicaments originaux.

La professeure en sciences infirmières Jacinthe Leclerc estime qu'il ne faut pas ignorer les risques encourus par un patient qui remplace un médicament original par un médicament générique.

La chercheuse a constaté après plusieurs années d'analyse de données que les personnes qui prennent des médicaments génériques sont plus souvent hospitalisées. Cette augmentation varie entre 8 et 20 %, selon ses études.

Elle a mené trois études sur cinq médicaments principalement utilisés pour des problèmes de santé cardiaque.

Les recherches n'ont toutefois pas encore permis de déterminer les causes de la hausse d'hospitalisations. Il y a encore un trou à combler en recherche pour faire le lien entre A et B, raconte-t-elle.

La chercheuse Jacinthe Leclerc

La chercheuse Jacinthe Leclerc a étudié la question après avoir remarqué que les personnes qui prennent des médicaments génériques sont plus souvent hospitalisées.

Photo : Radio-Canada

Jacinthe Leclerc explique qu'elle ne remet pas en question l'utilité des médicaments génériques, mais plutôt les équivalences qu'on leur attribue.

Santé Canada a certaines normes, ces médicaments sont autorisés sous certaines conditions. Peut-être que ces normes mériteraient d'être repensées pour être un peu resserrées, souligne Jacinthe Leclerc.

Il importe, selon elle, d'éduquer le public sur les possibilités d'effets secondaires quand on choisit un médicament générique. Elle souhaiterait aussi que les professionnels de la santé soient plus sensibilisés à la question quand un patient relève des effets secondaires à la suite d'une substitution.

Réglementés et testés

Une allée dans une pharmacie avec plusieurs boîtes contenant des médicaments.

Les médicaments génériques peuvent s'avérer jusqu'à dix fois moins chers que les médicaments originaux.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Pour sa part, Santé Canada assure que l'évaluation des médicaments génériques est basée sur des standards d’acceptabilité fiables et reconnus internationalement. Les ingrédients actifs et inactifs sont testés et réglementés.

Les médicaments génériques représentent plus de 71 % des ordonnances au pays, selon l'Association canadienne du médicament générique.

D'autres facteurs

Le président de l'Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand Bolduc.

Le président de l'Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand Bolduc

Photo : Radio-Canada

L’Ordre des pharmaciens du Québec estime que plusieurs facteurs sont à prendre en compte quand un patient visite l'hôpital plus d'une fois. Le président de l'Ordre, Bertrand Bolduc, cite en exemple les cas de crise cardiaque, qui sont souvent la cause d'une multiplication de visites à l'hôpital.

Pour le cardio, c'est sûr que lorsqu'on débute un médicament et qu'on change pour un autre, le temps passe, précise-t-il. Évidemment, lorsqu'on a eu un premier événement cardiaque, les chances d'en avoir un second augmentent toujours.

Mauricie et Centre du Québec

Soins et traitements