•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nobel de médecine : les pionniers du scanner récompensés

Radio-Canada

Le prix Nobel de médecine a été attribué conjointement à l'Américain Paul Lauterbur et au Britannique Peter Mansfield pour leurs travaux sur l'imagerie par résonance magnétique.

Le prix Nobel de médecine 2003 a été attribué à l'Américain Paul Lauterbur et au Britannique Peter Mansfield pour leurs travaux concernant l'imagerie par résonance magnétique (IRM).

Le chimiste et le physicien ont découvert qu'il était possible d'utiliser la résonance magnétique pour visualiser diverses structures permettant une meilleure image des organes ou des tissus internes de l'homme qui demeuraient jusqu'alors invisibles aux autres techniques d'imagerie, ce qui a considérablement amélioré le diagnostic de toute une série de maladies.

L'IRM a aussi permis de remplacer diverses méthodes d'investigation risquées, en évitant l'introduction de substances dans l'organisme qui pourraient créer des infections. Elle est également sans danger, ce qui n'est pas forcément le cas des radios par rayon X.

Cette technique peut se substituer à l'arthroscopie ou à des analyses du pancréas. Elle est extrêmement utile pour des analyses du cerveau ou de la moelle épinière, notamment pour le diagnostic de la sclérose en plaque.

La découverte des ondes radio émises par des noyaux atomiques revenant à leur niveau d'énergie initial après avoir été accélérés en étant soumis à un fort champ magnétique a déjà été récompensée par le prix Nobel de physique en 1952.

Paul Lauterbur, un chimiste de 74 ans, a découvert qu'il était possible de créer une image bidimensionnelle en maîtrisant l'intensité du champ magnétique.

Sir Peter Mansfield, un physicien de 69 ans, a affiné la méthode en établissant les modalités du traitement mathématique et de l'analyse par ordinateur des signaux, permettant de mettre au point une technique d'imagerie utilisable. Il a également montré que l'acquisition de l'image pouvait être extrêmement rapide.

Les deux lauréats se partageront la somme de 10 millions de couronnes suédoises (environ 1,7 millions de dollars).