•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un résident canadien fuit l’Iran après 11 ans de détention

Un homme est assis sur un rocher sur le bord d'un cours d'eau.

Pendant sa détention, Saeed Malekpour dit avoir été menotté et battu pour obtenir des aveux.

Photo : CBC / Facebook

Radio-Canada

Un résident canadien, né en Iran, s'est enfui pour revenir au Canada après avoir été détenu en sol iranien pendant 11 ans.

Saeed Malekpour avait été arrêté en 2008 alors qu’il visitait son père malade et accusé d'avoir créé un site internet propageant des contenus pornographiques. Il a toujours clamé son innocence et a déclaré avoir été torturé en prison pour faire avouer des crimes contre l'Islam.

M. Malkepour avait été condamné à mort en 2010 pour ce crime, mais sa peine avait par la suite été suspendue.

Il était loin d'être certain que le plan visant à le faire venir au Canada allait réussir. Nous sommes donc tous très soulagés, a raconté dans une entrevue téléphonique à nos collègues de CBC, Payam Akhavan, un expert en droit international à l'Université McGill et ancien procureur des Nations Unies impliqué dans cette affaire depuis des années.

C'était dangereux. En fait, jusqu'à ce qu'il mette les pieds au Canada, nous n'étions pas sûrs que tout se passerait comme prévu. [Il] vit à nouveau comme un homme libre, a-t-il ajouté.

La nouvelle de sa libération a été annoncée pour la première fois vendredi, lorsque la sœur de M. Malekpour, Maryam, qui milite depuis longtemps pour sa libération, a publié une vidéo sur Twitter pour indiquer qu'il était arrivé au Canada.

Le cauchemar est enfin terminé, a-t-elle écrit en remerciant toutes les personnes qui nous ont soutenus pendant tout ce temps et le Canada pour son leadership.

Dans une déclaration écrite, Affaires mondiales Canada indique que le Canada se réjouit de la nouvelle que Saeed Malekpour a été réuni avec sa famille. Nous avons plaidé en faveur de la libération de M. Malekpour et nous sommes heureux qu'il soit maintenant au Canada.

Affaires mondiales Canada a refusé de commenter davantage l'affaire, invoquant des préoccupations en matière de protection de la vie privée.

M. Akhavan a déclaré que le gouvernement canadien avait été exceptionnellement utile dans cette affaire et qu'il avait fourni à M. Malekpour les documents nécessaires pour son retour au pays après plus d'une décennie d'absence.

Selon l’avocat, le gouvernement iranien a libéré Saeed Malekpour il y a quelques jours après avoir subi d'intenses pressions.

L’homme a ensuite fui l’Iran par un pays tiers, qui n’a pas été révélé, et est maintenant à Vancouver.

Avec les informations de CBC

Droits et libertés

Justice et faits divers