•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des hommes en habits militaires descendent de la remorque d'un camion.

La GRC est toujours à la recherche de Kam McLeod et Bryer Schmegelsky.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) envoie une équipe de plongée dans la communauté éloignée de Gillam, dans le nord du Manitoba, pour retrouver les deux suspects recherchés en lien avec trois meurtres dans le nord de la Colombie-Britannique.

Des plongeurs de l'Équipe de récupération sous-marine vont commencer à sonder une section du fleuve Nelson dimanche, a annoncé la GRC sur son compte Twitter.

Équipe de récupération sous-marine

  • Chaque membre doit réussir un processus de sélection de trois jours avant de participer à un cours intensif de cinq semaines d'initiation à la récupération sous-marine. 
  • Les membres peuvent ensuite se spécialiser en plongée sous glace ou en plongée de sauvetage, entre autres.
  • Chaque équipe a accès à une variété d'équipement à la fine pointe de la technologie pour l'aider durant les recherches sous-marines.

L'accès aux lieux de plongée sera interdit au public, précise la GRC et aucun autre renseignement sur le déploiement de l'équipe dans la région ne sera communiqué.

Cette opération s’inscrit dans les efforts pour retrouver la trace des fugitifs Kam McLeod et Bryer Schmegelsky. Les deux jeunes de 18 et 19 ans originaires de Port Alberni, une communauté de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, font l'objet d'une chasse à l'homme.

 Ils sont accusés du meurtre au deuxième degré de Leonard Dyck. Ils sont également recherchés relativement à deux autres meurtres commis près de Dease Lake, en Colombie-Britannique.

Depuis la découverte le 22 juillet du véhicule incendié des suspects à Gillam, les recherches se sont concentrées autour de cette petite communauté du nord du Manitoba.

Mercredi, la GRC avait annoncé qu’elle réduisait ses effectifs dans le secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Crimes et délits