•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier Témis en bière couronné de succès

Le bock thématique de Témis en bière 2019.

Selon les organisateurs, environ 3000 festivaliers se sont rendus au parc Clair-Soleil du quartier Cabano pour la première journée de Témis en bière.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Il y aura un deuxième Témis en bière en 2020. C'est ce qu'affirme sans hésiter le directeur général de l'événement, Stéphane Paradis, au lendemain de la première journée du festival.

On estime qu'environ 3000 personnes sont venues au parc Clair-Soleil, hier, a affirmé M. Paradis, samedi. Manifestement, l'instigateur de Témis en bière ne s'attendait pas à une telle réponse du public.

On savait qu'il y aurait du monde parce qu'on a vendu un peu plus de 2700 bocks en prévente. Mais vraiment, on est heureux. On le dit à l'avance : il y aura un deuxième Témis en bière l'an prochain.

Stéphane Paradis, directeur général de Témis en bière

Le directeur général est d'avis que la totalité des bocks seront vendus avant la fin de l'événement, samedi soir.

À la découverte des bières d'ici

Si le but de l'événement est d'amasser des fonds pour l'organisation du Ballon sur glace mineur du Témiscouata, Stéphane Paradis admet qu'il désirait aussi faire connaître les microbrasseries bas-laurentiennes.

C'est vraiment grâce à eux qu'on a pu tenir l'événement.

Stéphane Paradis, directeur général de Témis en bière

Notre objectif était pas d'aller chercher des microbrasseries à l'extérieur. On veut vraiment faire un festival pour faire connaître les produits régionaux. Il y a tellement de bons produits, tellement de bons microbrasseurs qui s'investissent, ajoute-t-il.

Une bière.

Les organisateurs ont pensé aux festivaliers qui ne désirent pas consommer d'alcool en offrant des bières désalcoolisées.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les copropriétaires du Caveau des Trois-Pistoles n'ont pas chômé lors de la journée de vendredi. On avait une file éternelle, pour ainsi dire. On a passé la soirée avec une vingtaine de personnes, au moins, devant notre stand, précise l'un d'eux.

Une situation similaire pour la microbrasserie rimouskoise L'Octant de Rimouski. On a été victimes de notre succès! Il nous a fallu retourner à Rimouski pour aller chercher de la bière pour aujourd'hui (samedi), a expliqué le copropriétaire Émile Béland-Fournier.

On est contents parce qu'on n'a pas beaucoup de points de vente, au Témiscouata. Donc un festival comme celui-ci permet de nous faire connaître, de créer de la demande. On espère donc obtenir de nouveaux points de vente.

Émile Béland-Fournier, copropriétaire de L'Octant

La microbrasserie témiscouataine Le Secret des Dieux a également fait le plein de nouveaux adeptes. C'est à ça que ça sert, un festival! On goûte, on déguste, on passe d'un microbrasseur à l'autre. C'est vraiment bien, affirme Daniel Blier, propriétaire de la microbrasserie de Pohénégamook.

Les festivaliers qui préfèrent ne pas consommer d'alcool ne sont pas en reste, puisque l'événement donne la possibilité de goûter également à des bières sans alcool. On a également des bières sans gluten pour ceux qui sont intolérants, ajoute le directeur général, Stéphane Paradis.

Il est à noter qu'un service de navette se rendant dans les municipalités avoisinantes est offert aux festivaliers qui auraient trop profité de l'événement. On veut vraiment un événement familial où tout le monde va retourner chez [soi] en sécurité. Pas de raison de prendre le volant après être venu nous voir!, conclut le directeur général.

Le Témis en bière 2019 se termine samedi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !