•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

12 cas suspects d’Ebola en République démocratique du Congo

Un agent de santé vêtu d'une combinaison de protection dans un centre de traitement d’Ebola à Goma en République démocratique du Congo, le 3 août 2019.

La République démocratique du Congo annonce 12 cas suspects du virus Ebola et le Mozambique organise des dépistages à sa frontière avec le Malawi.

Photo : Reuters / Baz Ratner

Radio-Canada

La République démocratique du Congo (RDC) et le Mozambique sont sur le qui-vive. À Goma, le gouvernement fait état de 12 cas suspects du virus Ebola détectés samedi.

Douze [personnes] au total, venues de quelques centres périphériques [de Goma] suivant le protocole d'alerte donné par l'équipe de riposte, sont placées sous examen, indique un communiqué de la présidence.

Le même communiqué précise que six autres personnes admises, dont les résultats ont été testés négatifs à deux reprises, ont été libérées vendredi.

La situation de la femme et de la fillette d'un orpailleur décédé jeudi à Goma, testées positives au virus Ebola le même jour, est jugée stable.

Le premier cas enregistré à Goma, un pasteur venu de Butembo plus au nord et considéré comme l'un des principaux foyers de la maladie, avait été détecté mi-juillet.

Le 17 juillet, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait décrété l’État d'urgence sanitaire mondiale.

Contrôle renforcé à la frontière du Mozambique avec le Malawi

Le Mozambique a commencé à installer des points de dépistage le long de sa frontière avec le Malawi pour prévenir la propagation de l'épidémie.

La mise en place de points de contrôle pour dépister Ebola obéit à une directive du ministère de la Santé et de l'OMS pour prévenir la propagation de la maladie à d'autres pays, a indiqué Hidayate Kassin, directeur provincial des services de santé.

Ces points de contrôle ont déjà été déployés dans les districts de Milange et Morrumbala (province de Zambézie) et devraient s'étendre aux autres provinces du pays qui partagent une frontière avec le Malawi, précise le ministère de la Santé.

Le Mozambique n'a pas encore signalé de cas d'Ebola.

Depuis le 1er août 2018, l'épidémie a fait plus de 1800 morts et touché plus de 2700 personnes dans l'est de la République démocratique du Congo.

Avec les informations de Agence France-Presse

Afrique

International