•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes de plus en plus nombreuses à travailler dans une quincaillerie

Un comptoir de service à la clientèle dans une quincaillerie

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à travailler dans une quincaillerie, et pas seulement comme caissières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à être employées dans des quincailleries de Trois-Rivières. Neuf quincailleries de la région questionnées sur la question soulignent avoir constaté une grande augmentation dans les cinq dernières années.

Alexandra Carvajal-Séguin était la seule femme dans la section des matériaux lorsqu'elle a commencé à y travailler, il y a 12 ans. C'est aujourd'hui la parité dans ce département de la quincaillerie où elle est employée.

Qu'en 12 ans, on soit devenue la moitié, c'est quand même rapide comme changement, souligne celle qui est devenue directrice adjointe du commerce.

Les quincailleries interrogés par Radio-Canada ont indiqué que 30 à 50 % de leurs employés sont des femmes. Tous ces commerces ont constaté une augmentation dans les dernières années.

Encore des défis pour les employées

Même si elles sont plus nombreuses, les défis demeurent pour celles qui travaillent dans les quincailleries, surtout dans ce qui touche le service à la clientèle. Au début, ce n'était pas toujours facile, se souvient Alexandra Carvajal-Séguin. Commencer à 18 ans dans le département des matériaux, [les clients] ne s'attendent pas tout à fait à ce qu'on réponde comme il faut.

Une femme soulève une petite boîte jaune

Alexandra Carvajal-Séguin (à gauche) travaille dans une quincaillerie de Trois-Rivières depuis 12 ans.

Photo : Radio-Canada

Julie Martel, qui travaille comme conseillère, abonde dans le même sens. Les clients qui viennent au comptoir, souvent, ils préfèrent se faire servir par un homme.

L'Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT) estime que les femmes représentent 35 % des commis-conseils. Une proportion qui demeure relativement stable depuis dix ans.

Nos marchands veulent embaucher des femmes, témoigne le président de l’AQMAT Richard Darveau. Or, pour dix CV, il y en a en général un ou deux qui proviennent de candidatures féminines.

Les femmes constituent désormais par ailleurs une grande partie de la clientèle des quincailleries québécoises. 70 % des clients sont des couples et 10 %, des femmes seules.

D'après le reportage de Catherine Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Emploi