•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fugitifs : la police enquête sur des signalements en Ontario

Deux hommes pris en photo par une caméra de surveillance.

Kam McLeod et Bryer Schmegelsky sont recherchés pour meurtre.

Photo : GRC

Radio-Canada

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) dit enquêter sur nombre de signalements « un peu partout » dans la province de « véhicules suspects et/ou de jeunes hommes ressemblant aux suspects », Kam McLeod et Bryer Schmegelsky, recherchés pour meurtre en Colombie-Britannique.

La PPO précise toutefois qu'aucun de ces signalements n'a été confirmé.

La porte-parole Carolle Dionne indique que la Police provinciale a reçu plus de 30 appels en huit heures, jeudi, et que le nombre d'indices du public augmente de jour en jour.

Certains disent avoir vu les fugitifs à bord d'un véhicule, alors que d'autres croient les avoir aperçus marchant le long d'une route ou dans un commerce, raconte Mme Dionne.

Les deux hommes, âgés de 18 et 19 ans, font l'objet d'une chasse à l'homme très médiatisée dans l'ouest du pays relativement aux meurtres d'un couple de touristes et d'un aîné en Colombie-Britannique au mois de juillet.

La Police provinciale de l'Ontario avait indiqué plus tôt cette semaine avoir reçu un appel au sujet d'une possible présence des deux suspects en voiture à Kapuskasing, dans le Nord de l'Ontario. Toutefois, ce signalement n'a pas été confirmé, précise Mme Dionne.

La PPO a formé une équipe d'enquête panontarienne pour se pencher sur les indices fournis par le public et travaille en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Chasse à l'homme pour retrouver deux fugitifs, notre couverture

Suspects dangereux

La Police provinciale conseille de demeurer vigilant, rappelant que les deux suspects sont considérés comme « dangereux ».

Toute personne qui les apercevrait est invitée à communiquer immédiatement avec la police, sans s'approcher des suspects.

Les policiers demandent aussi au public de leur communiquer toute information directement par téléphone (1 888 310-1122 ou 911) plutôt que par les médias sociaux.

Toronto

Homicide