•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Coriolis II déménage à Halifax

Le bateau Coriolis photographié sur l'eau dans le cadre de la mission SILLEX.

Le Coriolis II (archives)

Photo : Peter Galbraith

Radio-Canada

Halifax devient le nouveau port d'attache estival du navire de recherche de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), le Coriolis II.

Depuis cinq ans, le port d’attache du navire était à Québec.

Le Coriolis II a été forcé de quitter le port de Rimouski en 2015 lorsque Transports Canada a fermé le quai où il s'amarrait en raison de l'état de délabrement de l'installation.

Érik Lapointe, le directeur général de Réformar, l'organisme qui gère le Coriolis, a déclaré que le choix d'Halifax s'explique par le peu de places disponibles au port de Québec.

Il faut que j’aie une place garantie à quai pendant 30 jours, où est-ce que je n’aurai pas d’équipage stand-by. Si je vais dans des places comme Rimouski ou des ports fédéraux, où on n’a pas préséance sur les navires-cargo, je dois toujours garder un équipage à bord, ce qui implique des coûts supplémentaires et de bouger le navire, explique-t-il.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, se désole de la situation. Il y voit un argument de plus pour accélérer la restauration du port.

Parmi les missions menées jusqu'ici cette année par le Coriolis, on compte celle pour Hydro-Québec afin de cartographier le fond marin en vue de l'installation d'un câble sous-marin entre Gaspé et les Îles-de-la-Madeleine.

Le Coriolis sera d’ailleurs de passage à Rimouski lundi et repartira mercredi pour une mission dont les détails seront dévoilés juste avant le départ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Éducation