•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ouverture d’un nouveau refuge de sans-abris à Moncton est repoussée

La Ville de Moncton demande aux itinérants de quitter leur campement près de la rue Albert dans les trois jours suivant l’ouverture du nouveau refuge.

Quelques dizaines de sans-abri ont érigé un campement de fortune au centre-ville de Moncton.

Photo : Radio-Canada / Patrick Lacelle

Radio-Canada

Le campement de fortune érigé par des sans-abri près de la rue Albert, à Moncton, restera en place encore quelque temps. L’ouverture d’un nouveau refuge pour sans-abri, prévue pour le 1er août, a été repoussée.

Les travaux avancent quand même très bien, assure l’organisme responsable de ce troisième centre pour itinérants à Moncton.

Jean Dubé, le directeur général de la Maison Nazareth, explique que l'organisme a dû réviser certains plans, et chercher des entrepreneurs capables de réaliser des travaux de plomberie à meilleur coût. On est un groupe de bénévoles, on fait attention à nos budgets, souligne-t-il.

Jean Dubé devant la Maison Nazareth le 1er août 2019.

Jean Dubé, directeur général de la Maison Nazareth.

Photo : Radio-Canada

Il évoque également l'importance de se conformer aux directives de sécurité du service des incendies, et un léger délai dans la fabrication des lits, parmi les raisons expliquant ce délai supplémentaire.

M. Dubé affirme que l’ouverture du centre aura quand même lieu au mois d’août.

Un édifice entouré d'un stationnement avec quelques voitures qui y sont garées.

La Maison Nazareth a acheté cet édifice du 75, rue Albert à Moncton pour y faire un troisième refuge pour sans-abri dans la région.

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Quant à la Ville de Moncton, elle maintient que les sans-abri devront tous quitter le campement aux abords de la rue Albert au maximum trois jours après l’ouverture du nouveau refuge pour itinérants.

La Municipalité dit qu’elle offrira son aide aux habitants de l’abri de fortune pour déplacer leurs effets personnels. Ensuite, les campements seront démantelés.

Ces personnes méritent mieux, déclare Catherine Dallaire, directrice générale loisirs, culture et événements, à la Ville de Moncton. On souhaite que ce nouveau refuge soit ouvert le plus tôt possible pour permettre à ces gens de se déplacer.

Plusieurs de ces campeurs n’attendent pas l’ouverture du nouveau centre pour quitter les lieux. Certains se sont déjà installés à d'autres endroits dans la ville.

La Municipalité maintient qu’elle ne veut pas de campements de la sorte, et demande aux sans-abris de dormir aux refuges.

La Maison Nazareth et la Ville espèrent qu'en voyant ce nouveau refuge, qui sera ouvert toute la journée, les personnes nécessiteuses seront portées à s'y rendre.

D’après le reportage de Wildinette Paul

Nouveau-Brunswick

Pauvreté