•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sentier riverain des Grands Lacs s'étend vers le Nord

Une femme en costume de cyclisme

Les cyclistes ont effectué un trajet quotidien d'environ 100 km pendant quatre jours.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 150 cyclistes sont arrivés jeudi après-midi dans le Grand Sudbury, après avoir parcouru les 450 km de la portion nord-ontarienne du Sentier riverain des Grands Lacs. Ils estiment que le nouveau sentier permettra de promouvoir l’activité physique et aura des retombées économiques sur les municipalités voisines.

La randonnée des cyclistes avait lieu dans le cadre de la 12e Grande aventure du Sentier riverain des Grands lacs.

Les organisateurs de l’événement annuel ont choisi le Nord de l’Ontario cette année pour souligner le fait qu’on peut maintenant faire du vélo sur une infrastructure prévue à cet effet près des Grands Lacs entre Sault-Sainte-Marie et Sudbury.

C’est un nouveau sentier très très important et c’est la seule route cyclable reconnue par la province dans le nord de l’Ontario, explique la directrice de la Grande aventure, Jo Sharland.

Une femme en costume de cyclisme et qui porte des lunettes de soleil

Jo Sharland est la directrice de la Grande aventure du Sentier des Grands Lacs.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Les cyclistes ont quitté Sault-Sainte-Marie lundi et se sont arrêtés à Bruce Mines, Blind River et Espanola avant d’atteindre Sudbury.

Venus de partout

La randonnée annuelle attire des amateurs de cyclisme des quatre coins du pays, et même des États-Unis.

Selon Mme Sharland, les cyclistes reviennent chaque année parce qu’ils ont le goût de l’aventure et la camaraderie que fournit le périple.

Le message se transmet vraiment de bouche à oreille. On a des gens de la Nouvelle-Écosse, du nord de l’Alberta, ils viennent de partout, note-t-elle.

Sylvain Rocheleau et Lyne Cossette, de Windsor, participent cette année à leur sixième randonnée dans le cadre de la Grande aventure du Sentier riverain des Grands Lacs.

Même s’il était déjà venu dans le Nord de l’Ontario pour faire du camping, le couple tenait à explorer la région en vélo.

On voit beaucoup plus de choses en vélo, c’est beaucoup plus agréable qu’en voiture, affirme Lyne Cossette.

Un homme et une femme en costume de cyclisme

Sylvain Rocheleau et Lyne Cossette participent à la Grande aventure du Sentier riverain des Grands Lacs chaque année depuis 2014.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

M. Rocheleau et Mme Cossette indiquent que la portion nord-ontarienne du Sentier riverain des Grands Lacs se démarque des autres sections par la nature et la topographie.

On voit la forêt, des rivières, des choses qu’on ne voit pas dans le sud, fait savoir M. Rocheleau.

« Quand on suit les Grands Lacs de Windsor jusqu’au Québec, c’est relativement plat, il n’y a pas tellement de vallées. Ici, par contre, on a eu de beaux défis qu’on a relevés, donc on est vraiment fiers de nous-mêmes. »

— Une citation de  Lyne Cossette, cycliste originaire de Windsor

L’aventure leur aura aussi permis de découvrir de nombreuses communautés très accueillantes, bilingues et chaleureuses.

Des retombées économiques

Le Sentier riverain des Grands Lacs mesure en tout 3000 km.

Le Torontois Tom Melville qui en déjà a parcouru la majeure partie, estime que la portion nord-ontarienne permettra de redynamiser le tourisme dans la région.

La plupart des cyclistes reviendront ici sans doute et dépenseront de l’argent dans les commerces locaux, déclare-t-il.

Un homme sur une bicyclette

Tom Melville de Toronto a déjà exploré une grande partie du Sentier riverain des Grands Lacs.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Même son de cloche pour Jo Sharland.

On a rencontré sur notre chemin plusieurs personnes qui se rendaient vers la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve à partir de la Colombie-Britannique et elles aiment le fait qu’il y ait des accotements pavés sur la route 17, dit-elle.

« Nous faisons tout ce que nous pouvons pour travailler avec les communautés. »

— Une citation de  Jo Sharland, directrice de la Grande aventure du Sentier riverain des Grands Lacs

Lors de leur arrivée à Sudbury, les cyclistes ont d’ailleurs rendu visite à de nombreux établissements commerciaux dont la microbrasserie Stack.

L’année prochaine, pour célébrer le 25e anniversaire du Sentier, les organisateurs de la Grande aventure espèrent organiser une randonnée sur la section se trouvant entre la péninsule Bruce et Espanola, qui est toujours en cours d’élaboration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !