•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Université de l'Ontario français : une première conversation entre la province et le fédéral

Photo en mosaïque de deux femmes blondes

La ministre ontarienne déléguée aux Affaires francophones, Caroline Mulroney (à g,), et la ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly.

Photo : La Presse canadienne / Patrick Doyle/Mark Blinch

Radio-Canada

La ministre ontarienne des Affaires francophones, Caroline Mulroney, s’est entretenue de vive voix pour la première fois depuis novembre 2018 avec la ministre fédérale Mélanie Joly pour discuter de l'avenir de l’Université de l’Ontario français.

Le bureau de la ministre Mulroney soutient que les deux femmes se sont entendues sur l’importance pour les Franco-Ontariens d’avoir une Université de l’Ontario français, dans une conversation téléphonique jeudi.

Selon le bureau, les discussions ont été cordiales et positives et les ordres de gouvernement se sont entendus pour négocier les détails du projet.

De son côté, la ministre Mélanie Joly a déclaré sur Twitter avoir eu une bonne conversation avec Caroline Mulroney.

Depuis le début, nous soutenons ce projet important pour les Franco-Ontariens. J’espère toujours recevoir une proposition concrète et un engagement financier de l’Ontario, a-t-elle écrit.

Le bureau de la ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie a précisé par courriel que Mme Joly a présenté les différents axes de financement possible à Mme Mulroney et attend toujours une proposition concrète de la part de la province.

Depuis l'annonce faite en novembre dernier selon laquelle le gouvernement progressiste-conservateur de Doug Ford mettrait fin au projet de création de l'Université de l'Ontario français, un dialogue de sourds, par médias interposés, s'était installé entre les deux ministres.

Mélanie Joly avait tenté de contacter à plusieurs reprises Mme Mulroney pour lui indiquer que l'offre du gouvernement fédéral de financer les opérations de l'université jusqu'à concurrence de 50 % tenait toujours.

En janvier dernier, le gouvernement fédéral avait aussi annoncé l’octroi d’un financement de 1,9 million de dollars à l'équipe de mise en œuvre de l'Université de l'Ontario français (UOF).

L'échange entre les deux ministres intervient après que la province eut annoncé en juin dernier son intention « d’entamer un dialogue constructif » avec le fédéral au sujet de la contribution financière d’Ottawa au démarrage de l’Université de l’Ontario français.

La province réclame toujours du gouvernement Trudeau davantage de financement pour les services en français, affirmant que l'Ontario reçoit moins que ce qui est accordé dans d'autres provinces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !