•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fêter comme en Nouvelle-France

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Défilé d'ouverture

Le déflié d'ouverture se met en branle à 19 h sur Grande Allée

Photo : Fêtes de la Nouvelle-France

Radio-Canada

La longue liste de festivités estivales se poursuit cette semaine à Québec avec les Fêtes de la Nouvelle-France. Du 1er au 4 août, une multitude d’activités sont prévues pour faire replonger les visiteurs au cœur de l'époque de l’occupation française.

Dès midi, les curieux pourront participer aux premières activités des Fêtes. Tout au long des quatre jours de festivités, des artistes, artisans et bénévoles enfilent redingotes de l’époque et chapeaux tricornes afin d’ajouter à l’ambiance.

Cette année, l’événement a déménagé ses sites principaux en Haute-Ville, dans le parc de l’Esplanade qui longe les fortifications entre la rue Saint-Louis et la rue Dauphine.

Bien entendu, tous les sites du Vieux-Québec offrent un charme et une authenticité qu’on ne retrouve pas ailleurs, mais ce site, avec les fortifications derrières, nous a permis de créer un lieu et une ambiance unique, souligne Alexis Ferland, le directeur de la programmation des Fêtes de la Nouvelle-France.

Retour aux sources et nouveautés

Le défilé des géants est de retour cette année. Il se tiendra ce soir de 19 h à 21 h sur la Grande-Allée en ouverture des festivités.

Le Quartier du divertissement est une nouveauté de cette mouture avec comme pièce maîtresse le Salon de jeu de Madame de Péant. Alexis Ferland affirme qu’il s’agit là d’un clin d’oeil à celle qui tenait l’une des premières maisons de jeu du Québec.

Les Fêtes de la Nouvelle-France ont aussi leur touche plus contemporaine avec notamment les spectacles Joseph Edgar, ce soir, et Vilain Pingouin, samedi soir, sur la Scène TD.

Pour accéder à certains des sites, il faut se procurer le médaillon qui fait office de laissez-passer, en vente au coût de 12 $. L’accès est gratuit pour les enfants de 12 ans et moins.

Avec la collaboration d'Olivia Laperrière-Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !