•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ebola en RDC : la frontière avec le Rwanda rouverte après 8 heures de fermeture

Des gens sont rassemblés sur un chemin de terre boueux où une affiche marque la frontière entre le Rwanda et la RDC.

Des agents frontaliers congolais se rassemblent près de la frontière avec le Rwanda.

Photo : Reuters / Stringer

Agence France-Presse

Le trafic a repris jeudi entre la ville congolaise de Goma et la ville rwandaise de Gisenyi huit heures après la fermeture de la frontière consécutive à la découverte d'un nouveau cas d'Ebola dans ce carrefour commercial de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué la présidence congolaise.

Le trafic entre Goma et Gisenyi a repris en début d'après-midi ce jeudi. La frontière a été rouverte et les populations peuvent se déplacer dans les deux sens, indique un communiqué de la présidence congolaise.

Des Rwandais en provenance de Gisenyi, tenant des laissez-passer délivrés par l'immigration de leur pays, et des Congolais détenteurs d'un document similaire remis par la Direction générale de migration (DGM) ont pu traverser la frontière de part et autre, après une explosion de joie, selon des témoignages recueillis par un correspondant de l'AFP à la frontière.

Auparavant, une réunion avait rassemblé les autorités de l'immigration de la RDC et celles du Rwanda, selon un responsable local de la DGM.

La partie congolaise a assuré aux autorités rwandaises que les mesures prophylactiques de lavage des mains et de prise de la température seraient renforcées et strictement observées à la frontière afin de ne laisser passer aucun cas suspect, selon la même source.

Une femme qui porte un panier rempli d'oignons verts sur sa tête se lave les mains. Des gens attendent en file derrière elle.

Les mesures de lavage des mains et de prise de la température seront strictement observées à la frontière.

Photo : Associated Press / Stringer

Du point de vue rwandais, la frontière n'a jamais été fermée, a affirmé la ministre rwandaise de la Santé Diane Gashumba durant une conférence de presse. Elle a ajouté avoir discuté avec son homologue congolais à qui elle a confirmé que la frontière était ouverte et devait rester ouverte.

La ministre a aussi appelé les habitants à « signaler les cas suspects », réaffirmant que des tests seront faits à l'entrée et à la sortie du territoire rwandais.

L'épidémie frappe deux provinces de l'est de la RDC (nord-Kivu et Ituri) et dure depuis août 2018. Relativement circonscrite depuis, sa propagation à de grands centres urbains densément peuplés et au-delà des frontières de la RDC lui donnerait une nouvelle dimension.

Selon le bulletin quotidien des autorités sanitaires congolaises daté de mercredi : le cumul des cas est de 2701, dont 2607 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1813 décès (1719 confirmés et 94 probables) et 776 personnes guéries.

Afrique

International